Toute la France supporter de l’OM, vraiment ?

A quelques jours d’une finale Européenne historique pour l’Olympique de Marseille, des voix se font entendre. Certains médias et autres influenceurs du football réclament une union sacrée derrière le club phocéen. Une union sacrée visant à défendre l’ultime représentant Français en Coupe d’Europe.

« Le football c’est les rivalités, c’est la tension palpable la veille d’un clasico. »

Alors certes, Marseille est finaliste de Ligue Europa, et une victoire permettrait à la France de briller. Oui, en théorie, chaque Français devrait être Olympien le 16 Mai. Mais le football ce n’est pas ça. Le football c’est les rivalités, c’est la tension palpable la veille d’un clasico.

 

Avant de lire la suite, sachez que vous pouvez retrouver ci-dessous mon intervention dans l’émission Radio Brunet sur RMC la veille de la demi-finale retour entre Marseille et Salzburg en Europa League. J’y évoque cette question du rôle du supporter.

 

source : RMC

« Un fan de Manchester ne soutiendra pas Liverpool. Un tifosi de la Lazio ne portera jamais le maillot de la Roma »

Ainsi, il est très Français de demander aux fans du PSG et de l’OL de retirer leurs maillots le temps d’une soirée afin d’enfiler celui de l’OM. Au nom d’un mystique intérêt commun et Européen. En effet, il suffit de se rendre en l’Espagne pour comprendre que vous ne verrez jamais un supporter du Barça soutenir le Real Madrid en coupe d’Europe. De même pour les supporters de l’Atlético Madrid vis à vis de leur voisin Madrilène.

Fourfourtwo

L’Espagne n’est pas une exception. Un fan de Manchester ne soutiendra pas Liverpool. Un tifosi de la Lazio ne portera jamais le maillot de la Roma. Un ultra de Boca Junior n’envisagera jamais défendre les couleurs de River Plate. Et c’est mieux ainsi.

« Le football est une euphémisation de la guerre. Remplacez les baïonnettes par des ballons et les soldats par des joueurs et vous obtiendrez une guerre moyenâgeuse.

Le football est une euphémisation de la guerre. Remplacez les baïonnettes par des ballons et les soldats par des joueurs et vous obtiendrez une guerre moyenâgeuse. C’est pourquoi, pour un supporter inconditionnel du Paris Saint Germain, soutenir l’OM devant sa télé lui est impossible. Fondamentalement impossible, parce que cela s’assimilerait à une trahison. Et c’est pour ces émotions inqualifiables et parfois incompréhensibles pour quelqu’un qui ne les vit pas, que le football n’est pas un sport comme les autres.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com