La France championne du monde ?

Il y a 20 ans la France soulevait la plus belle des coupes. Didier Deschamps, Zinedine Zidane et consorts menaient les bleus au sommet, au stade de France, face au grand Brésil. Deux décennies plus tard, Antoine Griezmann, Kylian M’Bappé et Hugo Lloris vont ils réussir à renouveler cet exploit en Russie ? Rien n’est sûr.

 

« Cette puissance de frappe offensive fait de la France si ce n’est un favori pour la victoire finale, un adversaire à éviter pour chaque nation. »

Il se pose donc tout d’abord la question objective du niveau de notre équipe de France. On la place ici et là parmi les favoris. On entend que c’est peut-être l’une des plus belles équipes de France de l’histoire. Une génération de cracks accompagnée par des leaders. Mais qu’en est-il réellement ? Tout d’abord, mettons en évidence les atouts de cette équipe. Un potentiel offensif rare. Un joueur confirmé et talentueux, deux fusées dont l’une flotte d’ores et déjà au dessus des normes de la planète football. Un trident offensif, M’Bappé – Griezmann – Dembélé qui effraie toutes les défenses du mondial. Chaque attaque correspondant à un but potentiel, chaque ballon porté vers l’avant amenant le danger. Cette puissance de frappe offensive fait de la France si ce n’est un favori pour la victoire finale, un adversaire à éviter pour chaque nation. Nous évoquerons par la suite, les failles de cette sélection mais poursuivons encore un peu dans l’euphorie offensive. Le football n’est pas une science exacte et est peut-être le seul sport où vous pouvez être dominé, assiégé durant 80% du temps mais remporter un match sur votre seul assaut de la partie. Ce sera là, l’arme potentiellement fatale des bleus.

 

« Dans une vision Guardiolesque du football, l’équipe de France ne serait pas reine »

Si tout ceci est source d’espoir, l’Equipe de France reste friable. Si la lueur d’espoir résulte dans la fureur offensive c’est que les craintes légitimes résultent du reste. Ainsi, à quelques jours du début du mondial, les doutes persistent. Qui au milieu ? Qui aux postes de latéraux ? Giroud ? Pas Giroud ? Tout cela est à la fois le symbole d’un effectif pléthorique mais aussi synonyme d’une équipe aux multiples interrogations. Si nous savons d’ores et déjà comment jouera l’Espagne ou même le Portugal ; dans deux styles bien différents. Il est presque impossible de caractériser le jeu de l’équipe de France. Il est compliqué d’imaginer les bleus, à l’image de la Roja en 2010, écraser tel un rouleau compresseur ses adversaires au fil de la compétition. Tout comme il semble peu aisé de croire que contre l’Espagne, l’Allemagne ou le Brésil, les tricolores puissent imposer leur jeu. Dans une vision Guardiolesque du football, l’équipe de France ne serait pas reine. Mais encore une fois, ce sport a de beau que ses règles sont simples. Et ce n’est pas en jouant une partition de football que l’on gagne, bien que cela puisse aider, le beau jeu n’est pas toujours synonyme de victoire et le beau jeu Français consistera à marquer plus de buts que son adversaire.

« Le football est une histoire de facteurs, pas seulement de qualité »

Alors, que penser ? Est-il utopique ou réaliste d’imaginer nos vingt-trois Français triompher des autres nations ? Comme souvent la réponse n’est pas binaire. Encore plus avec cette équipe très jeune, dont l’expérience internationale est pour beaucoup presque inexistante. La France ne donnera pas une leçon de football aux Espagnols ou aux Allemands, ou ce serait fort surprenant. Mais dire que l’équipe de France serait balayée par ses voisins Européens ou meilleurs ennemis Brésiliens relèverait là aussi d’un pari bien risqué. Le football est une histoire de facteurs, pas seulement de qualité. Ainsi, est-il si fou d’imaginer, avec un Griezmann de gala, un M’Bappé au sommet de sa forme, un Pogba répondant enfin aux attentes, des latéraux au top et une charnière solide, notre jeune et brillante équipe dominer le monde ? Il semblerait que ce ne soit pas si fou. Alors, il reste à espérer et dire « Allez les Bleus » !

 

Adrien Rabiot ne participera pas à la coupe du monde en Russie, vous pouvez d’ailleurs retrouvez notre article à son sujet en cliquant ici : Adrien Rabiot snobe les bleus

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com