Le championnat de France revient le 12 Aout, Football

État des lieux du Football Français

La Coupe du Monde est terminée, la France est championne du monde, et cela pour les quatre prochaines années.

On ne cessera de prendre plaisir à le rappeler. Mais l’heure est au retour de nos bien aimées Ligue 1, Premier League, Liga ou autre Serie A. Alors à l’aube d’une belle saison qui s’annonce et en plein milieu de cette vaste période des transferts, faisons un petit état des lieux des cinq grands championnats et commençons par le championnat qui nous tient le plus à cœur, le seul qui nous réserve des Dijon-Angers à 20h un samedi, notre formidable Ligue 1.

« Le vrai enjeu pour Thomas Tuchel est d’inculquer une âme à son équipe »

Le Paris Saint Germain, renforcé par Buffon et dirigé par son nouvel entraineur allemand Thomas Tuchel, fait encore figure d’ultra favori pour le titre. Cependant c’est avec plaisir qu’il faudra guetter les performances des compagnons de Neymar et M’Bappe dans un nouveau système de jeu, en quête du Graal Européen. En effet, à l’heure actuelle, un défenseur central devrait venir compléter l’effectif Parisien. Il s’agirait de Jérome Boateng. De plus, un arrière gauche pourrait signer tout comme un milieu à vocation défensive.. En bref le mercato Parisien bat encore son plein bien que le 11 actuel puisse faire saliver n’importe quelle équipe européenne. Le vrai enjeu pour Thomas Tuchel cette saison n’est pas de gagner le titre de champion, mais d’inculquer à ses joueurs une âme, celle qui les poussera à se surpasser au Printemps quand la musique de la Ligue Des Champions résonnera.

« Acheter, revendre, racheter Jardim a du mérite, c’est un bricoleur de talent »

Si la lutte pour le titre risque d’être assez peu prompt au suspens, les trois autres mastodontes du championnat se battront encore pour les deux autres places du podium. L’AS Monaco, bien que orphelin de Lemar, Moutinho et Fabinho s’est renforcé en recrutant la pépite russe Golovin. Avec un entraineur habitué de la reconstruction et des joueurs confirmés, Monaco semble bien armé pour conserver son statut de deuxième meilleure équipe de France. Cependant, le projet sportif Monégasque pose encore et toujours question. Acheter, revendre, racheter, Leonardo Jardim a du mérite, c’est un bricoleur de talent. Chaque année il arrive à construire en peu de temps une équipe compétitive mais qu’en sera-t-il cette année ? Ses concurrents directs ont un mercato bien moins animé.

Fekir, Mariano et Depay, Football

Source & Credits : football.fr

En effet, l’Olympique Lyonnais fut bien présent avant même l’ouverture du marché des transferts en s’assurant l’arrivée de Martin Terrier (Strasbourg) et Léo Dubois (Nantes). Depuis… plus rien ou presque. L’OL s’est illustré dans ses négociations avec Liverpool vis à vis de Nabil Fekir. Et la pépite lyonnaise semble bien partie pour rester. En terme de pépites, il faut aussi noter que Lyon a perdu l’un de ses plus grands espoirs, William Guebels (16 ans), parti à Monaco. Alors, que faut-il prédire pour les hommes de Bruno Génésio ? L’attaque virevoltante de la saison dernière reste inchangée, la défense semble être un chantier prioritaire pour Jean Michel Aulas, ainsi, si un bon défenseur débarque dans le Rhône, l’OL pourra peut-être aborder plus sereinement le championnat et son retour en Ligue des Champions.

« Si rien ne bouge, l’OM semble tout de même moins bien armée… »

D’une Olympique à l’autre, du côté de Marseille, ce mercato n’est pas beaucoup plus glorieux que celui des lyonnais. Mario Balotelli est annoncé avec insistance du coté de la cité phocéenne. Mais le cas s’éternise et le joueur italien a finalement repris l’entrainement avec Nice. L’impression générale est que l’OM a voulu centrer son mercato sur l’arrivé de Super Mario et est aujourd’hui dépourvue de plan B. Un vrai problème tant le recrutement d’un attaquant ne devrait même pas être la priorité marseillaise. En effet, un milieu pour épauler Gustavo aurait semblé être un atout non négligeable, mais le club a tout d’abord souhaité s’armer défensivement, pas illogique au vu de la saison qui vient de s’écouler. Le vice champion du monde croate Duje Caleta-Car, défenseur central, s’est engagé du côté de Marseille, mieux le découvrir sera l’une des attractions de cette saison.

Alors, quel bilan pour l’OM ? A l’heure actuelle, si rien ne bouge, Marseille semble tout de même moins bien armée que ses deux principaux concurrents. Maintenant, la fin de saison des hommes de Rudi Garcia a montré que cette équipe avait des ressources. Mais avec un tel effectif, il lui sera compliqué de renouveler le parcours européen de l’an dernier et jouer les premiers rôles en championnat.

« Le vrai charme de notre belle Ligue 1 ce n’est pas ça »

Voilà pour le haut du classement. Mais le vrai charme de notre belle Ligue 1 Conforma, ce n’est pas ça. Ce sont tous ces matchs soporifiques avec 8 000 spectateurs et des ratés de Crivelli. Et bien, rassurez-vous, ça ne devrait pas trop changer. Bordeaux a perdu Malcom, s’est fait racheter, autant dire que l’an prochain ce ne sera pas tout de suite flamboyant. Rennes vend, mais Rennes a de l’ambition selon son président Oliver Létang. Alors, des actes après les paroles, pour un club démuni de palmarès ? Saint-Étienne avait excellemment bien fini, avec notamment un Rémi Cabella en feu, un M’Vila au top et un Debuchy exemplaire. Pour les deux derniers, c’est déjà acté : ils ont prolongé. Pour le premier, ce sera l’une des interrogations du mercato.

« Gourcuff, ce Benjamin Button du football »

Ainsi, les seconds, voire troisièmes couteaux de notre championnat, ne ressortent pas forcément plus forts de cet été. Et concernant la course au maintien, il sera intéressant de suivre Yohan Gourcuff à Dijon. Yohan Gourcuff, ce Benjamin Button du football, formé à Milan, puis Bordeaux, avant de rejoindre Lyon puis Rennes et enfin Dijon. A l’envers, cette carrière ferait envie. Hormis Dijon, les promus Reims et Nîmes seront intéressants à suivre. Surtout les Rémois, qui l’an dernier ont su proposer un jeu à la hauteur de leurs champagnes.

« Le foot ne doit jamais oublier d’où il vient »

En conclusion, notre belle Ligue 1 revient, le 12 août. Avec ses paillettes, Neymar, M’Bappe, Fekir, Thauvin, ou l’attraction Buffon mais aussi avec ses matchs d’hiver sous la neige, au stade Gaston Gerard, parce que le foot ne doit jamais oublier d’où il vient. Les anglais peuvent t’appeler « farmer’s league » mais moi pour rien au monde je t’échangerai contre cette folle Premier League anglaise, ma bien aimée Ligue 1 Conforama !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com