Drame à Strasbourg, le SAMU ne prend pas son appel au sérieux, la jeune femme décède !

Naomi Musenga, 22 ans, est morte à l’hôpital de Strasbourg en décembre. Sa famille a décidé de rendre public l’entretien téléphonique de la victime avec une assistante de régulation médical du SAMU.

Cet entretien téléphonique prend une ampleur particulièrement dramatique lorsque l’on sait que quelques heures plus tard Naomi Musenga décèdera d’un arrêt cardiaque après que plusieurs de ses organes aient cessé de fonctionner.

Pour mieux comprendre l’article, retrouvez l’enregistrement de la conversation dans cette vidéo du Parisien : videos.leparisien.fr/enregistrement de la conversation avec l’opératrice du SAMU.

Durant ce court appel, la permanencière du SAMU ne lui passera aucun médecin urgentiste, et se montrera parfois condescendante vis à vis de la victime et lui conseillera simplement d’appeler SOS Médecins.

Fin avril, sa famille s’est procuré l’enregistrement de la conversation entre Naomi Musenga et le Samu, diffusé depuis par le journal alsacien Heb’di. Et le 3 mai, les hôpitaux universitaires de Strasbourg ont ouvert une enquête administrative destinée à faire toute la lumière sur les faits. Le procureur de la République a également été saisi.

 

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com