The Promised Neverland

Fin de saison pour : The Promised Neverland !

L’anime de The Promised Neverland, commencé le 10 Janvier, s’est fini le 29 mars. Que conclure de cette première saison ?

Le 14 janvier, nous avions fait un premier article sur The Promised Neverland, parlant alors du premier épisode de la série. En envoyant plein la vue, cet épisode nous avait promis bien des choses. Mais l’anime a t-il réussi à tenir ses promesses jusqu’au bout ?

Une saison générale à la hauteur

Ne faisons pas traîner le suspense plus longtemps : bien évidemment, et comme attendu, cet anime a été un véritable plaisir à suivre. Que ce soit pour les connaisseurs ou ceux qui découvraient, d’ailleurs. D’un côté, les nouveaux arrivants ont pu découvrir un anime surprenant, fort en rebondissement. Embelli par des personnages forts, touchants, attachants, cet anime aura su faire chavirer le cœur de chacun. Et nous parlons des enfants, mais également de sœur Krone et Isabella, qui ont bien leur mot à dire…

Du côté des lecteurs du manga, pas de surprise bien sûr, mais tout de même un vrai plaisir à suivre. Certains plans laissent clairement paraître ce qui va se produire, du moins pour ceux qui le savent. On peut donc se délecter de ces quelques indices, en regardant ceux qui ne savent pas se décomposer au fur et à mesure de l’anime… Tout en admirant certains plans magnifiques, et une musique qui sert l’anime à souhait.

Mais quelques erreurs qui auraient pu être évitées

Bien que l’anime en général soit absolument génial, offre de magnifiques plans sur des paysages grandioses, avec une lumière folle et des ambiances hallucinantes, certaines scènes desservent au contraire l’anime, et le font perdre par rapport au manga. En effet, si l’anime fait attention aux détails pour avoir un résultat général très beau, certaines scènes pourtant classées comme incontournables ont perdu en qualité.

Ainsi, nous pouvons parler en terme d’exemple de la première « confrontation » entre Emma et Isabella. Le moment où Maman dévoile son vrai visage en manga est purement terrifiant, ses expressions sont utilisées à leur paroxysme. Apparaissant presque comme un screamer dans le manga, l’anime se veut beaucoup plus doux. Son visage se verra moins terrifiant, et la musique, qui aurait pu nous plonger dans l’angoisse, ne le fera pas. Et comparaison, l’apparition des démons, elle, avait de quoi surprendre, rien qu’avec la musique qui l’accompagnait.

Nous pourrions également parler de sœur Krone, qui semblait peut-être plus touchante dans le manga. Enfin, un autre exemple très probant sera la détermination d’Emma à aller jusqu’au bout. Là où dans le manga elle a un visage déterminé, sombre, presque démoniaque, où l’on se demande jusqu’où elle est prête à aller et si elle n’a pas définitivement « péter les plombs », elle semble juste extrêmement fatiguée et à bout de nerfs dans l’anime. En bref, dommage pour des scènes iconiques, qui mériteraient plus d’attention à l’avenir.

Pour la saison 2…

Désormais, nos attentes s’orientent vers la saison 2, qui est d’ores et déjà prévue pour 2020. Ce qui n’est guère étonnant compte-tenu de la popularité qu’a eu The Promised Neverland. Cette deuxième saison va prendre un tournant complètement différent : cette fois-ci, il sera question de survivre à l’extérieur. Les décors et les personnages vont donc radicalement changer.

Cependant, les exigences restent relativement les mêmes. Nous demandons, comme pour cette saison, des décors à couper le souffle, d’autant plus qu’ils seront maintenant en extérieur. Des couleurs toujours aussi belles, des doublages toujours à la hauteur, et juste un peu plus d’attention envers les scènes cultes du manga. Avec, bien entendu, un opening et un ending de même qualité que pour cette première saison, qui alliaient un clip et une musique correspondant parfaitement à l’univers.

Si vous n’avez pas encore regardé cette saison…

Foncez la voir ! Elle est disponible gratuitement et en streaming chez Wakanim. Composée de 12 épisodes, elle a été produite par les studios CloverWorks. S’inscrivant dans les animes récents, CloverWorks est notamment derrière Darling in the FranXX ou encore Fairy Tail : Final Series. The Promised Neverland possède un opening, « Touch off ». Il est interprété, composé et arrangé par UVERworld (My Hero Academia, Blue Exorcist). Les paroles sont signées TAKUYA∞ (membre d’UVERworld) et Hiraide Satoru a également participé aux arrangements. Concernant les génériques de fin, il y en a deux.

Le premier, Zettai Zetsumei, est composé et doit ses paroles à Nakamura Miku (Tokyo Ghoul:re). Au niveau interprète et arrangements, nous trouvons Cö shu Nie (Tokyo Ghoul:re). Le deuxième ending quant à lui se nomme Lamp, et nous retrouvons les mêmes personnes que celles qui ont travaillé sur le premier.

Enfin, voici un trailer pour définitivement vous convaincre :

Et si vous ne pouvez pas attendre la seconde saison…

Il est temps de vous mettre au manga ! Écrit par SHIRAI Kaiu et dessiné par DEMIZU Posuka, en France il est édité par Kazé. Avec actuellement 7 tomes chez nous, chacun est disponible au prix de 6,89 euros. Au Japon, la série en est cependant déjà à son 13ème tome, et ne semble pas prête de s’arrêter ! Classé Shonen, en voici le synopsis :

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de “Maman”, qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Share

EiramMug, rédactrice MugMoi, pour vous servir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com