Fairy Gone

Fin de saison pour l’anime : Fairy Gone !

Avec une diffusion commencée le 8 avril, Fairy Gone aura achevé sa première saison le 24 juillet.

Fantastique, magique, surnaturel, Fairy Gone était un anime qui nous promettait beaucoup. Dans un monde en guerre, des soldats spéciaux possédaient des fées artificielles. C’est l’histoire de Dorothea, une organisation au service de la couronne. Et surtout d’une jeune fille, véritable calamité selon elle, Mariya.

Informations principales sur Fairy Gone

Diffusé du 8 avril au 24 juillet, Fairy Gone compte actuellement une saison de 12 épisodes, disponible sur Wakanim. La seconde a cependant d’ores et déjà été prononcée, et sera diffusée courant octobre 2019. Produit par les studios P.A. Works, ces derniers sont à l’origine d’Angel Beats, Another ou encore Charlotte. L’opening s’appelle « KNOCK on the CORE » et est signé par (K)NoW_NAME. L’ending quant à lui, toujours du même groupe, se nomme « Ash-like Snow ». Pour ce qui est du synopsis, le voici :

L’histoire se déroule dans un monde où les fées existent et résident dans des corps d’animaux, leur conférant de puissants pouvoirs. En prélevant l’organe d’un animal possédé et en l’implantant dans le corps d’un humain, il est possible d’attribuer ces mêmes capacités surnaturelles aux hommes. Les humains qui ont eu droit à une transplantation sont ainsi utilisés sur les champs de bataille et appelés « soldats féeriques », en raison de leur lien avec les fées qui les habite partiellement.

Après avoir connu une grande période de trouble, les « soldats féeriques » ont aujourd’hui dû réintégrer la société, la paix ayant été rétablie dans le monde.

Neuf ans après la grande guerre, on suit les aventures de Mariya Noel, nouvelle recrue au sein de l’organisation secrète « Dorothea », dédiée à la recherche et à la répression des crimes et incidents liés aux fées.

Un bon potentiel…

L’anime sous ses premiers abords, paraissait très prometteur. Alternant entre phases de combats et véritable jeu de domination et d’espionnage, il se voulait dynamique et surprenant. Entre autres, la diversité des fées et de leur capacité rajoutait une dimension surnaturelle et un élément puissant à prendre en compte, tel les IBM d’Ajin. Rajoutant une guerre qui a marqué plus d’un personnage et un passé douloureux pour bon nombre d’entre eux, le côté dramatique était plus qu’au rendez-vous.

De plus l’anime possède des combats dynamiques et relativement bien ordonnés, et de très bonnes OST. Il avait donc un bon potentiel pour être un très bon commencement pour l’année 2019.

… Mais mal exploité

Fairy Gone possède cependant de nombreux problèmes qui l’empêchent, à mon sens, d’être bon ou encore passionnant. Le premier point, et sans doute le plus important, est sa longueur. Il manque cruellement de dynamisme, et, en dehors des combats, il n’est pas rare de sentir un certain ennui pointer le bout de son nez. Cet ennui est provoqué par plusieurs choses.

Tout d’abord, la complexité du scénario. Le fait est qu’il est difficile à suivre, et, même si on a les images principales, l’ensemble est introduit de tous les côtés, et on a trop d’informations. Entre les endroits, les nombreux ducs, les différentes organisations criminelles, les traitres, les dates, les antagonistes de guerre, ceux de politique… Certaines informations nous échappent forcément. Cet effet est renforcé par la quasi omniprésence de flashback sur le passé, avec un changement de date constant. Le passé et le présent s’entremêlent sans cesse, et les dates nous perdent.

On pourrait aussi citer en gros défaut les déroulements et personnages prévisibles. Certaines intrigues se voient à des kilomètres, et les réactions de certains personnages finissent par être lassantes, l’héroïne étant sans doute la première sur la liste. Entre ses nombreux appels désespérés à « Vero », ses lamentations incessantes sur le fait qu’elle soit une calamité, et ses lamentations tout court sur ses erreurs qui mettent l’équipe toujours dans de beaux draps sont très lassantes. On se retrouve avec un personnage qui n’évolue pas, très puérile, qui pleure sans cesse et a toujours besoin d’être sauvé. On est loin de l’héroïne forte du début, qui avait tant de classe.

Au final

L’anime aura malheureusement été une déception pour ma part. Je vous invite cependant à le regarder de votre côté pour vous donner votre propre avis sur la question. Il recèle cependant de très bonnes musiques et de combats qui sont parfois vraiment impressionnants.

Mais se voulant trop ambitieux, il a voulu tout faire en même temps et a sans doute perdu plus d’un spectateur. Il a de plus voulu intégrer des personnages caractériellement semblables aux animes classiques shonen, ce qui a tendance à le desservir dans certains cas. L’idée des fées est cependant très bonne. Leur sujet est mystérieux, et leurs formes nombreuses. Un sujet qui méritera peut-être un approfondissement dans la saison 2.

En bref, une héroïne moins pleurnicheuse ! Des personnes moins types qu’actuellement ! Un développement sur les fées, de réelles explications. Un suivi d’un seul camp, en l’occurrence Dorothea. Pas d’alternance entre tous les points de vue. Le retour de Vero, vu l’apparition finale de Ray Dawn… Ce sont mes attentes pour la saison 2.

Qu’en est-il de vous ? Avez-vous des attentes particulières ?
Share

EiramMug, rédactrice MugMoi, pour vous servir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com