Arachnid, Alice Fuji, Tome 14

Arachnid : vous allez admirer les insectes !

Arachnid s’est fini il y a maintenant un peu plus de deux mois. Parlons-en !

En effet, le manga « Arachnid », de MURATA Shinya et IFUJI Shinsen, s’est achevé en France le 27 juin 2018 avec son 14ème tome. L’aventure aura duré tout de même trois ans dans nos contrées ! Et si vous ne l’avez pas encore lu, cet article vous en donnera peut-être l’envie… Toutefois, sachez que ce manga n’est pas tout public ! Plongez dans un récit alliant nudité et meurtres, où au moins 90% des personnages sont dérangés psychologiquement…

Arachnid, Alice Fuji

Source & Credits : Manga NC

Une lycéenne qui est devenue l’Araignée

Le récit commence avec Alice Fuji, une élève banale, qui a une vie assez ignoble. Elle est maltraitée à l’école, sa mère est morte… Et son unique famille, son oncle, lui fait du mal ! Il la bat ou tente de la violer… Mais tout change pour Alice le jour où elle rencontre un mystérieux homme, qui se fait surnommer « l’Araignée ». Ce dernier est un assassin, chargé d’exécuter l’oncle d’Alice, qui a des dettes à n’en plus pouvoir. D’abord avec pour mission de tuer Alice avec son oncle, il se ravise en voyant les capacités dont cette dernière fait preuve, et décide de l’épargner. Il voit en elle des capacités uniques qu’il ne faudrait pas gâcher.

Alice commence donc sa vie avec ce père de substitution. Ce dernier lui apprend qu’elle souffre de « Congenital Excessive Concentration (CEC) », une maladie qui la déconnecte de tout lorsqu’elle se concentre trop. Lorsqu’elle lit par exemple, elle sera plongée dans son livre au point d’oublier tout ce qui l’entoure. Très handicapante, cette maladie lui permet également une concentration extrême, qui, si elle est maîtrisée, développe les sens à leur paroxysme. Commence alors un entraînement intensif avec « l’Araignée » pour devenir une parfaite tueuse… Alliant maîtrise du CEC et d’une arme bien spéciale, le Thread !

Cependant, à la fin de cette période, le calvaire d’Alice recommence. L’Araignée, qu’elle considérait comme un père, l’attaque, prêt à la tuer ! Alice n’étant cependant plus la jeune fille inoffensive qu’elle était, elle active ses sens. « Avant qu’il ne me tue, je dois le tuer. » En accord avec ces pensées, elle vainc donc l’Araignée. Ainsi commence la descente aux Enfers d’Alice, devenue la nouvelle Araignée, mais surtout, l’ennemie public de toute une organisation criminelle

Arachnid, Alice Fuji, l'Araignée

Source & Credits : BoDoï

Que la chasse à l’Araignée commence !

Ainsi commence la véritable aventure d’Arachnid ! Refusant de rejoindre l’Organisation sous les dernières volontés de l’Araignée, Alice va être traquée, sa vie se retrouvant constamment en danger… Pensant tout d’abord qu’elle ne serait agressée qu’à son domicile, elle déchante vite. Ses ennemis sont partout, y compris dans son lycée ! Élèves, professeurs, et autres travailleurs… Les assassins se trouvent parmi eux !

Ce shonen se présente de manière assez classique. A chaque tome, un ou plusieurs ennemis vont s’en prendre à Alice. Parfois elle va se faire des alliés, parfois ses alliés combattront. Des combats avec de temps à autres des issues toutes trouvées subiront un retournement de situation…

Là où le manga se distingue vraiment, c’est dans les caractéristiques des assassins. En effet, dans l’Organisation, chacun est doté d’un nom d’insecte. Loin de ne posséder que le nom, ces professionnels du meurtre utilisent les mêmes techniques que lesdits insectes, et ont bien souvent le même caractère. Extrêmement dérangés, la plupart des ennemis sont fous à lier !

Arachnid pourrait donc vous donner un subite intérêt pour les insectes. Chaque personnage à ses armes, ses caractéristiques, ses prédateurs et proies naturels… Personnellement, après avoir lu ce manga, j’ai eu un faible, évidemment pour les araignées, mais également pour les chenilles et les sauterelles ! Il y en a pour tous les goûts, tous les caractères, toutes les techniques…

En résumé

Arachnid est un shonen/seinen manga assez mature. Des thèmes violents sont abordés, tel le meurtre ou le viol. En le lisant, vous verrez des combats spéciaux, dans lesquels vous en apprendrez plus certes sur les personnages, mais surtout sur les insectes. Arachnid pourrait être décrit comme un manga semi-réaliste. En effet, si dans les premiers temps, le manga paraît réaliste, avec des explications sensées et de véritables capacités, plus il avance, et plus on atteint une dimension surréaliste. Jusqu’à une fin pour le moins originale et inattendue, complètement irréelle et imprévisible.

Côté dessin, IFUJI Shinsen a fait un travail admirable. Sa plume est précise et détaillée, et il réussit à merveille à faire tant les insectes que les personnages. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de m’interrompre dans le manga pour en admirer les traits. Avec pour le moment uniquement Arachnid à son actif, j’espère de tout cœur le retrouver sur de prochains mangas ! Quant à MURATA Shinya, il est toujours imprévisible ! Il avait notamment surpris avec son manga Jackals. A la fin d’Arachnid, il explique avoir été entraîné par les évènements et les combats. Alice est devenue très forte, bien plus rapidement qu’il n’aurait pu l’imaginer ! Il a donc préféré s’arrêter là pour le moment, n’arrivant plus à garder la main sur son histoire. Mais il existe au Japon un spin-off d’Arachnid, nommé Caterpillar, mettant en scène la chenille !

Enfin, si vous êtes intéressés par la série, elle est composée de 14 tomes, chacun au prix de 7,99 euros chez Soleil Manga ! Je vous laisse sur la Bande Annonce animée qui avait été réalisée pour la parution d’Arachnid. Et vous, quel aura été votre insecte préféré durant cette aventure ?

Share

EiramMug, rédactrice MugMoi, pour vous servir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com