Manga : Adieu Minijupe

Adieu minijupe! : un manga pour dire adieu aux clichés sexistes !

Ce titre en écho aux mouvements pour les droits des femmes au Japon et à l’étranger remporte un franc succès dans l’archipel. En effet, c’est une saga qui casse les stéréotypes de genre.

Quelle est l’histoire du manga Adieu minijupe ?

Ce titre est-il capable de briser le cliché de la femme japonaise mignonne et docile ? Adieu minijupe ! d’Aoi Makino (pas traduit en français) raconte la vie d’une lycéenne qui ne porte plus la jupe obligatoire de l’uniforme scolaire. C’est l’histoire de Nina, une lycéenne qui est également une idole de la chanson. Physiquement blessée par un fan, elle décide de mettre fin à sa carrière et de porter uniquement des pantalons. C’est un réel désir de venir à bout des clichés de la femme japonaise.

Cette série, qui est publiée de façon mensuelle depuis août 2018 remporte un succès auprès des jeunes adolescentes mais aussi des femmes adultes.

Pour autant, d’après le Mainichi Shimbun : « ce manga ne nie pas totalement la féminité ». Au contraire, il encourage surtout les jeunes filles à être elles-mêmes et à faire ce qu’elles veulent. Pour Thoko Tanaka, une spécialiste de la pop culture et des questions de genre, le succès de cette œuvre est compréhensible car il reflète le mouvement #Metoo ainsi que le rejet croissant du sexisme dans la société japonaise.

Le Mainichi Shimbun

Fondé en 1872, c’est le plus ancien quotidien japonais. Après avoir connu une crise financière depuis plusieurs années, le Mainichi Shimbun fait partie des grands journaux japonais. Si tu souhaites lire quelques articles de ce quotidien, c’est possible mais je te déconseille d’être fâché(e) avec l’anglais.

Le mouvement #Metoo c’est quoi ?

Mouvement metoo

Source &  Credits : Sympatico

Après le #BalanceTonPorc, le #Metoo est une tendance lancée par l’actrice Alyssa Milano. Cette dernière encourage les femmes à partager sur Twitter leurs témoignages afin de sensibiliser d’une part et pour que l’on prenne réellement conscience de l’ampleur du problème des abus sexuels.

L’origine du mouvement est qu’en octobre dernier, l’influent producteur américain Harvey Weinstein a été accusé par près d’une centaine de femmes d’agression ou de harcèlement sexuel. A la suite de cette affaire, l’actrice Alyssa Milano a lancé un appel sur les réseaux sociaux avec le mot clé « Metoo » (#moi aussi) qui fera un effet boule de neige partout dans le monde. Le mouvement a surtout permis à de de nombreuses femmes de libérer leur parole en dénonçant ce qu’elles subissent au quotidien.

La question que l’on peut se poser c’est : la vague de #Metoo aurait-elle réussi à faire avancer les mentalités dans les mangas ? Avec le synopsis de ce manga, peut-être mais il reste encore un long chemin à parcourir pour casser les clichés sexistes et de dire « NON » une bonne fois pour toute à l’hypersexualisation des personnages féminins.

Share

Rédactrice et Correctrice en roue libre pour vous servir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com