Mission Impossible - Fallout

Mission Impossible – Fallout : Un bijou qui aurait pu être encore plus beau [SANS & AVEC SPOILERS]

Cette critique sur Mission Impossible – Fallout peut être lue à la fois par des personnes qui ont vu le film, ou non. Cependant à chaque fois qu’il y aura un véritable « spoiler », il sera accompagné d’une mention précédent ce dernier. La mention inclut uniquement le paragraphe suivant. Merci de votre compréhension et bonne lecture !

Après l’excellent Mission Impossible – Rogue Nation, c’est donc à nouveau Christopher McQuarrie qui reprend les commandes pour ce nouveau volet avec Tom Cruise alias Ethan Hunt. Et au casting, on retrouve les mêmes, à savoir Rebecca Ferguson dans le rôle d’Ilsa Faust, les inséparables Simon Pegg (Benji) et Ving Rhames (Luther), mais aussi une belle nouveauté, avec Henry Cavill. Le méchant ? Eh bien sans chercher à dévoiler l’intrigue du film, nous nous contentons simplement de vous dire que nous retrouvons bien Solomon Lane joué par Sean Harris, méchant du Vème volet.

Un superbe volet…

Après avoir posé les bases, rentrons dans le vif du sujet : Mission Impossible : Fallout est-il une réussite ? La réponse est claire, c’est un grand oui. C’est un grand oui car le nouveau volet de la célèbre saga ne se contente pas de reprendre les bases de Rogue Nation pour les pousser dans tous les sens. Non, ici, nous sommes dans un nouveau volet qui coupe avec les précédents (pas totalement non plus dans l’absolu) comme la tradition le veut.

Mais il y a surtout quelque chose dans ce film qui fait du bien, à savoir sa complexité. Mission Impossible – Fallout est un film construit avec une intelligence assez rare, puisqu’il nous surprend rapidement, mais surtout plus que d’habitude. Les enjeux du film sont un cran au-dessus des Mission Impossible habituels, puisqu’il s’agit d’un volet qui creuse dans le personnage d’Ethan Hunt. Et cela a un véritable impact sur le film, étant donné que Fallout est un épisode sombre, où l’humour est (quasiment) aux abonnés absents. Un film complexe et sombre qui dure tout de même pas loin de 2h30, pourtant Mission Impossible ne baisse jamais en régime.

Et pour cause ! On retrouve notre Tom Cruise en cascadeur fou, sautant de toits en toits dans Paris, pilotant un hélicoptère, bref Tom Cruise. Les scènes d’action sont plaisantes à regarder, et surtout très impressionnantes.

[SPOILERS]

[SPOILERS] (nous ne sommes jamais trop prudents)

On pense par exemple à une scène vers le début, où Ethan Hunt et August Walker (Henry Cavill) sautent en parachute au-dessus d’un violent orage. Arrivés dans le danger, un des personnages se fait foudroyer par un éclair. La scène impressionne surtout par le gros silence pesant durant tout le reste de la chute. On ne distingue plus que deux personnages dans le ciel, un totalement inconscient. Pour rester uniquement avec Tom Cruise, sa cascade la plus impressionnante est tout simplement celle où il tente de rejoindre un hélicoptère, accroché à une corde.

Pour ce qui est des villes, on est plongé dans la première partie du film dans le beau Paris. Courses-poursuites dans les étroites ruelles, Paris c’est un peu le fond rêvé pour les plus grandes scènes d’action. Passer par la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe, il n’y a rien de plus beau. Et il est évident que Mission Impossible n’allait pas se retrouver dans le décor de la périphérie parisienne, et Tom Cruise n’allait pas la jouer en mode Vélib’. La seconde partie du film oscille entre Londres et Cachemire.

Terminons l’éloge de ce dernier volet, avec forcément les musiques et le rythme qu’impose le film. Comme nous l’avons dit précédemment, Mission Impossible – Fallout arrive à réinventer la saga, tout en respectant finalement le cahier des charges. Mais la partition n’est pas froide, et on se retrouve dans des situations inédites et parfois cruelles. Pour les musiques, on est clairement admiratifs de celles-ci, le thème principal a légèrement évolué, mais les autres fonds sonores apportent un boost à certaines scènes. C’est donc un film agréable et surprenant à regarder, un vrai bon moment de cinéma.

Mission Impossible

Tom Cruise dans Mission Impossible – Fallout Source & Crédits : © Paramount Pictures

… qui aurait dû être un chef d’œuvre.

[ CES PARAGRAPHES CONTIENNENT DE NOMBREUX SPOILERS IMPORTANTS AU DÉROULEMENT DE L’INTRIGUE ]

Mais si Mission Impossible – Fallout est un grand film sans la moindre hésitation, il aurait pu être un véritable chef d’œuvre. En effet, il n’y a pas grand chose à critiquer de manière négative dans le film, tant la partition qui nous est délivrée est tout simplement superbement soignée. Mais commençons peut-être par le premier défaut, qui n’en est pas un très gros. Durant le film, Ethan Hunt rencontre la clique d’une certaine Veuve Blanche (Vanessa Kirby). Et le personnage est très décevant, surtout si on le compare avec celui de Rebecca Ferguson qui, pour ce dernier, est un personnage fort et puissant, tout en étant contrôlable. Non, avec le personnage de la Veuve Blanche, on a affaire à une femme faussement manipulatrice et pas très intéressante…

Terminons maintenant par le véritable défaut du film selon nous, celui qui aurait pu faire basculer à tout jamais Mission Impossible dans une nouvelle dimension, à savoir une fin à la hauteur du film. Le final est plutôt basique, à savoir désamorcer la bombe à temps. Le film joue très bien avec cela, et on voit Tom Cruise seul sur une falaise qui doit à tout prix prendre le détonateur et retirer la clef. Le plan sur les personnages de Luther et Benji sont géniaux, et ils coupent les fils une seconde avant l’explosion. Écran blanc, on se dit que tout est perdu, qu’Ethan Hunt a perdu. On voit Ethan sur le falaise, et une sorte de grand flash au loin, pareil à une explosion, et puis on voit le détonateur et la clef dans la bouche de ce super agent… on comprend donc que c’est gagné pour l’équipe du IMF.

Alors à ce moment là, c’est-à-dire une fois le générique de fin qui commence à défiler, on se dit pourquoi ne pas avoir fait échouer la mission, voir le monde dans la détresse, voir la mort des acolytes d’Ethan Hunt, ainsi que les deux seules femmes qu’il aime ? Pourquoi ne pas vouloir prendre autant de risques ?

Car le vrai défaut du film, c’est qu’on a du mal à imaginer la suite. Dans Fallout, qui est un peu le Skyfall pour Tom Cruise, on a réussi à cerner la personnalité d’Ethan Hunt. Et on ne va pas se mentir, nous n’avons pas la moindre envie de revoir Ethan Hunt combattre Solomon Lane. Le laisser gagner aurait véritablement tout relancé. Mais il est évident qu’un film de ce gabarit ne se permettrait pas un tel désordre en final.

Dommage donc…

Au final, Mission Impossible – Fallout est le meilleur volet de la saga, on redoute simplement la suite.

Votre mission, si toutefois vous l’acceptez, courir (aussi vite que Tom Cruise) voir ce film !

La bande-annonce pour ceux qui souhaitent se mettre dans le bain.

 

Share

Rédacteur cinéma pour MugMoi ! J'aime beaucoup Isabelle Huppert, le cinéma esthétique, et surtout j'utilise toujours "nous" dans un article...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com