Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

La série Netflix « Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire » a pris fin !

Le 1er janvier, Netflix mettait en ligne les sept derniers épisodes des « Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire ». Mais que peut-on penser de cette conclusion ?

La série Netflix « Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire » débutait en janvier 2017. Au total, elle compte trois saisons, composée de huit, dix et sept épisodes ! A présent finie, que peut-on en penser ?

« Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire », qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, de son titre original « A Series of Unfortunate Events », cette saga de treize tomes a été écrite par Daniel Handler sous l’hétéronyme de Lemony Snicket. En plus de cela, elle a été illustrée par Brett Helquist. Par ailleurs, Daniel Handler a également écrit d’autres ouvrages en empruntant le nom de Lemony Snicket, comme « Lemony Snicket : L’autobiographie non-autorisée« …

Pour ce qui est de la saga, les treize tomes sont généralement découpés en treize chapitres. On les retrouve chez nous aux éditions Nathan pour le prix de 6,50 € par tome. Mais de quoi parle cette saga ?

Tout commence par la mort des parents de Violette, Klaus et Prunille. Devenus orphelins, les trois enfants finissent par être adoptés par le Comte Olaf, un vil personnage prêt à tout pour voler leur fortune. Malheureusement pour lui, Violette ne touchera celle-ci qu’à sa majorité ! Et en attendant cela, les trois enfants vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux griffes du Comte…

Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Source & Credits : Allociné

Une première adaptation en 2004, un film

« Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire » ont déjà été adaptées en film. En effet, en 2004 sortait ce film réalisé par Brad Silberling, où l’on peut notamment voir Jim Carrey dans le rôle du Comte Olaf et Meryl Streep en tant que tante Agrippine !

La saga était trop longue pour être entièrement adaptée. Ainsi, seuls les aventures des deux premiers tomes sont présents. Depuis 2004, aucune suite n’a été entreprise au film. Il est donc peu probable qu’il y ait un deuxième film… Malheureusement, cette première adaptation n’a pas pu aller assez loin dans l’intrigue, ce qui empêchait les téléspectateurs de connaître le fin mot de l’histoire !

Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Source & Credits : LaDepeche.fr

La série Netflix, une nouvelle manière de découvrir la saga

Lors de la sortie de la première saison, nous redécouvrions la saga jusqu’à l’épisode de la scierie Fleurbon-Laubaine. Pour ce qui est du casting, il est totalement différent. Nous avons par exemple Patrick Warburton dans le rôle de Lemony Snicket et Neil Patrick Harris en tant que Comte Olaf !

Mais en plus d’être plus fournie, l’adaptation de Netflix a changé certains détails pour les rendre plus parlants. Il y a beaucoup de références à l’audiovisuel comme dans le générique où l’on répète « Éteignez vos télés » comme un message subliminal… Intégrer cette particularité permet au narrateur et auteur de ce témoignage, Lemony Snicket, de s’adresser à nous plus facilement encore. On retrouve également quelques références modernes comme lorsque le Comte Olaf parle d’Internet.

L’histoire des Baudelaire, le résultat de beaucoup de recherches

Nous suivons les aventures des orphelins grâce aux recherches de Lemony Snicket. Ainsi, le récit est construit grâce aux fruits de ses recherches. Cependant, nous pouvons nous demander pourquoi entreprendre autant pour l’histoire de ces trois orphelins. Heureusement dans « L’Avant-dernier danger », le sixième épisode de la saison trois, la raison de ces recherches est expliquée…

Et c’est parce que l’auteur connaît le résultat de ses recherches qu’il essaie de décourager son auditoire. « Je m’appelle Lemony Snicket, et je vous recommande de jeter votre télé dans un bassin. » A chaque début d’épisode, il se présente et déconseille aux spectateurs de regarder la série, comme le montre cette citation.

Un point de vue d’abord manichéen qui tend à se nuancer

Pendant un long moment, les personnages sont décrits comme « gentils » ou « méchants ». Cependant, quelques nuances vont être apportées à ces notions. Fiona et Fernald Virelent sont les premiers à aller à l’encontre de cela. Mais bien entendu, cela sera beaucoup repris par la suite, comme dans l’Hôtel Dénouement : « Il n’existe aucune personne noble en ce monde. »

Ce point est plus développé encore lors du procès se produisant dans ce même hôtel. Les orphelins ont beau être fondamentalement innocents, ils ont eu recours à des méthodes illégales… Sous un certain point de vue, cela les rends mauvais, donc coupables. Pire encore, la conséquence de toutes les désastreuses aventures des orphelins est dévoilée au grand jour. Ceux que l’on croyait être des enfants de chœur se révèlent avoir commis certains méfaits. Il est de plus en plus difficile de considérer quelqu’un comme un innocent.

Une fin heureuse malgré les avertissements de Lemony Snicket ?

Le narrateur et auteur de l’histoire des orphelins Baudelaire nous prévenait sans cesse de l’atrocité de cette histoire. Pourtant, il semblerait qu’elle ne soit pas si horrible. A partir du moment où les Baudelaire arrive sur l’île déserte, Lemony Snicket a totalement perdu leur trace. Pour lui, cette histoire se concluait donc sur la disparition des trois enfants…

Pourtant, même si l’on ne revoit pas les Baudelaire après qu’ils aient quitté l’île, nous pouvons supposer qu’ils vont bien. Et cette fin heureuse s’applique aussi pour d’autres personnages. Surprenant que cette série qui avait si mal commencé possède une belle fin… Mais pour ceux qui voudraient continuer à arpenter cet univers, vous pouvez toujours lire la version écrite de l’histoire ou bien vous procurer « Lemony Snicket : L’autobiographie non-autorisée » !

Share

Rédactrice principalement manga, j'aime bien aborder pleins d'autres sujets !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com