La Casa de Papel, série, netflix, surcotée

La Casa de Papel, série sûrcotée ?

La Casa de Papel, considérée comme la série de l’année soulève de nombreux débats. La série espagnole divise l’opinion publique entre ceux qui la considèrent comme surcotée et ceux qui l’ont adoré. Découvrez les différentes critiques faites à l’égard de cette série !

La Casa de papel, thriller de la chaîne espagnole Antena 3 disponible sur Netflix, est considérée comme la surprise de cette année 2018 ! Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’une bande de braqueurs qui sont embrigadés par une personne appelée « Professeur » (ayant un casier judiciaire entièrement vierge) pour commettre le braquage de « La Casa de Papel ». Il s’agit du lieu en Espagne où sont fabriqués les billets de banques.  Un divertissement qui fait extrêmement parler de lui que ce soit dans les cours de récréation ou au travail. Celui-ci a également suscité de nombreux débats !

« Un Chef d’Oeuvre »

Selon le Point, « la série espagnole obtient à ce jour 97 % d’avis positifs du côté des spectateurs (…) même Game of Thrones, dont la popularité n’est plus à prouver, ne bénéficie «que» de 94 % d’opinions favorables du public« . En effet, la majorité de l’opinion publique considère cette série comme un « chef d’oeuvre ». Mais pourquoi me direz vous ? Cette série est appréciable par beaucoup car elle est une inspiration de différentes séries. Nous pouvons retrouver les rebondissements à la Prison Break, mais également les flash-back pouvant rappeler la série Lost : les disparus ou Orange is the New Black (gros succès de Netflix également). De plus, cette histoire de braquage se situe entre 24 heures chrono et Ocean’s Eleven. Effectivement, comme le démontre le Point, on retrouve une mixité de culture dans cette série. Le synopsis est fortement d’influence américaine, mais on garde tout de même cette ambiance hispanique avec par exemple le masque porté par les braqueurs du célèbre peintre espagnole Salvador Dalí. Par ailleurs, on retrouve une forte histoire d’amour entre deux braqueurs, puis entre un braqueur et une otage et enfin entre le Professeur et l’inspectrice de police chargée de négocier avec les braqueurs. Nous ne parlerons pas de « l’amour » entre Berlin et Mercedes qui était un amour forcé donc non partagé. A travers cette série nous assistons à différentes histoires d’amour sous différentes approches. Donc, La Casa de Papel n’est pas seulement une série à suspens, d’action, mais c’est également une série romancée. Même nous, téléspectateurs, nous pouvons être pris d’affection pour les braqueurs.

« Une série sûrcotée« 

Si beaucoup considèrent La Casa de Papel comme la série de l’année, une minorité ne partage pas cet avis. En effet, une petite part de l’opinion publique considère cette série comme surcotée. On ne va pas se le cacher, c’est surtout les médias qui ont voulu casser l’émoi autour de La Casa de Papel. En effet, c’est devenu une forme de mode de caractériser une série de « surcotée » sans même pourvoir donner d’arguments valables. Cependant, certains ont réussi à trouver quelques « failles » dans cette série. Tout d’abord beaucoup trouvent le synopsis sans grande envergure… De plus, certains se lassent de tous ces rebondissements qui ralentissent l’action. L’histoire avec le téléphone est l’exemple typique, où les téléspectateurs considèrent les erreurs des braqueurs comme débiles. De plus, le fait que la police garde une importante distance avec les braqueurs (peu d’intervention…) énerve certains téléspectateurs. A croire qu’ils voudraient que la Casa de Papel dure 1 épisode de 40 minutes et que tout le monde crève.

Pour ma part, cette série fait partie de mes préférées, après Prison Break évidemment qui est la meilleure série à mes yeux. J’ai beaucoup aimé le fait que les 3/4 de la série se déroule dans un même lieu. De plus, l’attachement qu’on a pour des braqueurs, qui sont censés être les méchants, est assez perturbant mais c’est ce qui fait pour moi de cette série un chef d’œuvre que je conseille à tout le monde de regarder. Je pense que le fait de caractériser La Casa de Papel de surcotée est plus une forme de mode afin de se différencier des autres et se dire « non je ne suis pas un mouton ».

Vous pouvez désormais aller découvrir la critique de la deuxième saison de 13 Reasons Why !

Share

Rédacteur en chef spécialisé dans la rubrique Ciné/Série et Buzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com