Dragons

Dragons 3 : Le Monde Caché, une Furie Éclair ?

Vivement attendu pour 2019, le troisième et dernier opus de la saga How To Train Your Dragon est enfin sorti. S’agit-il plutôt d’un top ou d’un flop ?

Après une bande-annonce qui pouvait laisser perplexe, le dernier film de la trilogie Dragons a finalement débarqué sur grand écran. Les attentes sont grandes pour ce final, et l’appréhension se mêle très largement à l’excitation. La saga allait-elle pouvoir nous offrir un final digne de ce nom ? N’allait-elle pas sombrer dans le cliché et le prévisible, rendant ainsi la fin décevante ? Ne laissons pas le suspense planer plus longtemps. (Il est conseillé d’avoir vu le film avant de lire cet article)

Un troisième film à la hauteur

C’est un grand oui pour Le Monde Caché. Le film s’est dévoilé être agréablement surprenant, et, jusqu’au bout, il aura réussi à tenir le public en haleine. Malgré une salle bondée d’enfants, pas un bruit ne circulait, seul le silence d’un public happé par un film dont il attendait l’issue avec grand intérêt persistait.

Dragons 3 : Le Monde Caché alterne avec brio les différentes phases. Qu’il s’agisse d’humour, de suspense, d’appréhension ou de combats épiques, tout est dosé comme il faut, et nous n’avons pas vraiment le temps de nous ennuyer.

Une thématique : l’Amour

On s’en doutait, la thématique du film tourne autour de l’amour. D’un côté, nous avons Krokmou qui, peu à peu, va découvrir ce sentiment aux côtés de la furie nocturne. De l’autre, nous avons Harold, qui ne sait pas trop comment s’y prendre avec Astrid. Tout le village semble souhaiter un mariage entre les deux jeunes gens, mais ceux-ci sont loin d’être prêts.

Les deux profils s’opposent, et on observe différentes formes d’amour. Tout d’abord, du côté de notre dragon préféré, il s’agit de la pure séduction. Comme des aimants, les deux s’attirent et se cherchent, se taquinent sans complètement conclure. Il va s’agir de laisser les habitudes humaines de Krokmou, pour redevenir l’animal qu’il était avant de rencontrer Harold.

Ce dernier quant à lui, possède une relation profonde avec Astrid. Deux amis proches qui se taquinent sans vraiment s’avouer leur amour, le tout se basant surtout sur une relation de confiance. Harold a besoin du soutien d’Astrid, dans une relation très fusionnelle, et, finalement, très sincère. Nous avons un homme qui doute constamment, et une jeune femme guerrière, qui incarne cette confiance en lui qui lui fait tant défaut. Bien que la situation puisse en faire grimacer certains (encore et toujours la femme qui doit rassurer l’homme sur son utilité !) elle reste tout de même très touchante.

Dragons 3

Source & Credits : Trailer officiel – Youtube

Un antagoniste convainquant ?

Là où l’on attendait Dragons 3 de pied ferme, c’était bien sur son antagoniste. Pour ce grand final, il fallait un méchant charismatique, puissant, intelligent, et, si possible, qui ne rentre pas dans les clichés. Nos attentes ont-elles été respectées ?

La première apparition laisse penser au pire, dans le bon sens du terme. Nous avons un méchant grand, fin, dans une tenue le dissimulant, respecté et surtout craint, présenté comme un chasseur hors-pair : Grimmel. L’on dit souvent que l’horreur est bien plus effrayante dissimulée que montrée, et cela se confirme ici. Dévoilant un visage long et grisâtre, mais pas forcément terrifiant, le personnage peut nous donner une impression assez… mitigée.

Il reste un très bon méchant. Assez changeant, le personnage montre avant tout un côté sérieux et calculateur, mais laisse parfois place à un caractère plus sadique et joueur. Génie animant son show, il est à part en son genre, ne se retrouvant pas vraiment parmi tous les autres chasseurs : il est unique. N’ayant pas vraiment une grande raison de faire ce qu’il fait hormis pour la gloire, il prouve que l’on peut très bien être un chasseur tel que lui sans avoir eu de problèmes avec les dragons auparavant. Tout dans la technique, Grimmel fait preuve d’un certain machiavélisme et d’une finesse à toute épreuve : son habileté à l’arbalète en ferait pâlir plus d’un. Ses dragons drogués à leur propre venin, quant à eux, donnent vraiment une touche encore plus ignoble au personnage de Grimmel, même si l’on regrettera peut-être un tout petit peu l’apparence typiquement méchante desdits dragons, dans un univers où les dragons les plus colorés peuvent être extrêmement agressifs et les plus sombres être, au contraire, les plus affectueux.

Dragons 3

Source & Credits : Trailer officiel – Youtube

Des personnages de taille !

Nos héros ne sont pas en reste. Si Rustik, Kranedur, Kognedur et Valek gardent leur rôle d’amuseurs de galerie, prêtant principalement à des situations comiques, certains personnages font clairement plaisir à voir avec des moments vraiment impressionnants.

Nous pouvons notamment citer deux femmes qui ont de la poigne, et qui ont fait leurs preuves dès leur première apparition. Ces deux femmes, il s’agit bien entendu d’Astrid et Valka. Astrid est dans la fougue de la jeunesse, c’est une guerrière, sans doute la plus forte des combattantes parmi tout le groupe. Pleine de caractère, elle est aussi intelligente, et allie sang-froid et réflexion sans être pour autant insensible. Elle montre aussi de grands talents, arrive à se faire respecter, aide à prendre des décisions, mais est aussi très à l’écoute des sentiments des autres, notamment d’Harold.

Valka quant à elle, se retrouve à jouer le rôle de mentor et d’entraîneuse pour nos jeunes guerriers. Patiente, elle reste calme malgré toutes les erreurs que font ses élèves, notamment Rustik. Femme d’action, elle est présente pour aider Harold en tant que mère, mais aussi présente sur le champ de bataille, toujours au premier rang. Ayant une longueur d’avance sur les jeunes gens, elle prend les initiatives en repérage et en plans de combat.

Une animation toujours aussi bonne

Et bien sûr, comment parler de Dragons sans évoquer son animation et son ambiance. Dans ce dernier film, la qualité est encore une fois au rendez-vous. La production nous offre des décors sublimes, des couleurs magnifiques, et des musiques typiques de l’époque (ou de l’idée que l’on s’en fait). Nous passons d’ambiances très sombres, éclairées par quelques flammes, à des décors riches en couleur, comme une nouvelle île paradisiaque. Sans oublier le fameux Monde Caché, qui montre tous les talents du studio dans une ambiance quasiment surréaliste.

Côté musique, on ressent de suite un côté typiquement viking. Le rythme, les voix, tout y est tantôt entraînant, tantôt épique. L’alliance de ces deux points donne une ambiance au film parfaitement dosée, maîtrisée, et agréable. Il n’arrivera pas un moment où l’on pourra se dire « ici, il y a quelque chose qui ne colle pas ».

Dragons 3

Source & Credits : Trailer officiel – Youtube

Des incohérences ?

Bien que très bon, le film recèle néanmoins d’incohérences. Ainsi, sur certaines scènes, alors même que Grimmel dégaine son arbalète et tire en une seconde, il mettra bien plus de temps, et ce, bien sûr, pour que nos héros aient la vie sauve. De plus, l’on pourrait critiquer l’effet quasiment instantané de son poison, qui dès qu’il est injecté ou retiré, perd ou reprend immédiatement le contrôle. En regardant le film, on peut relever plusieurs incohérences de la sorte, même si, au final, elles restent infimes sur l’œuvre.

Une fin parmi trois possibles ?

Le studio a dû faire un choix. Et, lorsque l’on regarde le film, l’on peut supposer 3 fins qui auraient pu se produire. Parmi ces trois-là, le studio a choisi la plus heureuse et la moins douloureuse. Une fin heureuse, à quelques détails près. Si vous n’avez pas vu le film, ces propositions peuvent potentiellement vous spoiler la fin, en évoquant des éléments précis.

Parmi les deux autres possibilités, il y avait ce qu’on pourrait appeler la « bad-ending ». Celle-ci faisait prendre beaucoup de risques à la licence, puisqu’il s’agissait de mettre fin à l’existence de son héros. Ainsi, personne ne serait venu le sauver, et il aurait sombré, emportant Grimmel avec lui.

La dernière solution était une fin semi-triste, semi-heureuse. Elle aurait été moins triste que l’alternative proposée ci-dessus, mais moins heureuse que celle finalement adoptée. Il s’agit « tout simplement » de s’arrêter à la séparation de Krokmou et Harold, sans qu’il y ait les retrouvailles des années plus tard.

Au final, ils ont choisi la solution des retrouvailles et de la vision de deux familles, avec d’un côté Harold et ses enfants, et de l’autre, Krokmou et ses bébés.

En résumé

Dragons 3 : Le Monde Caché est un très bon dernier film pour rendre hommage à cette série, dont le premier est sorti en 2010. Ayant su garder une ligne cohérente jusqu’au bout, sublimée par des techniques et des musiques sensationnelles, les fans doivent désormais faire leur deuil. L’ending nous propose une compilation de certains des meilleurs moment des trois films, pour définitivement clore cette série. Adieu Krokmou, Tempête, Jumper, et tous les autres.

Pour rappel, Dragons 3 est produit par DreamWorks, et distribué chez nous par Universal Pictures International France. En France, le film sort le 6 février. Mais une avant première a eu lieu, permettant de le découvrir avant cette date fatidique.

Avez-vous suivi la trilogie Dragons ? Avez-vous apprécié cette fin ? Et surtout, avez-vous du mal à vous dire que cette fois-ci, c’est terminé? Ou êtes-vous au contraire soulagés que la série se soit arrêtée, avant d’être potentiellement déçus ? 

Share

EiramMug, rédactrice MugMoi, pour vous servir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com