Le Grinch

Critique « Le Grinch » de Yarrow Cheney et Scott Mosier

Adapté d’une fable datant de 1957 et écrite par Dr. Seuss, Le Grinch revient sous la forme animée après la version live pimpante mené par Jim Carrey en 2000. Réalisé par les studios Illuminations, créateurs des Minions, ce conte est parfait pour se mettre dans l’ambiance de Noël !

Qu’est-ce qui est vert, poilu et qui vit dans une grotte ?

Le Grinch

Sources & Credits : allociné.fr

Ma note : 7 / 10

Allez-y si vous aimez : les films d’animation, le thème de Noël, les contes.

A éviter si vous n’aimez pas : qu’on vous infantilise, les feux d’artifice de couleur !

Avec Benedict Cumberbatch, Cameron Seely, Rashida Jones, Pharrell Williams,…

 

Dans ce monde imaginaire, le village de Chouville voue un culte invétéré pour Noël, ses cadeaux, ses guirlandes, ses buffets à gogo, ses décorations, son sapin… Seul le Grinch, vivant éloigné dans sa grotte, à l’abri des chants festifs, fait tout pour préserver sa tranquillité. Mais comme les habitants ont décidé de célébrer Noël trois fois plus fort, il n’a plus qu’une idée en tête : voler Noël !

 

 

Amuse-gueule pour les fêtes de fin d’année !

Difficile de faire de l’ombre à la version live avec Jim Carrey dans le rôle du anti-héros vert ! Et pourtant, cette relecture animée par les studios d’Illuminations vaut le coup d’œil. D’une part, pour son histoire qui est fidèle à la fable originelle de 1957 et à sa morale anti-consumérisme : en effet, on y décèle une volonté de voir au-delà du matériel et de l’artifice, à savoir la générosité et l’amour des proches. De plus, il se démarque de la version live en se prêtant davantage à des scènes d’action cartoonesques et surréalistes.

D’autre part, pour son acteur, qui n’est nul autre que le grand Benedict Cumberbatch dans la version originale, campant parfaitement l’humour et la facette sinistre du personnage. Ronchon et touchant à la fois, c’est lui qui mène l’histoire à la baguette en y insufflant des nuances vocales malicieuses ! A noter aussi la très belle bande originale de Danny Elfman qui fait vivre ce petit monde enneigé et habité par l’esprit de Noël.

Le Grinch

Sources & Credits : allociné.fr

Un petit monde excentrique et peaufiné !

Bon, il faut être honnête, ce Grinch n’égale pas la qualité émotionnelle d’un Pixar mais il fait un très bon amuse-gueule pour entamer cette période de fête. On en sort léger, souriant, des couleurs plein les yeux ! Ce petit monde est rudement bien élaboré et peaufiné, si bien qu’on a l’impression de manquer plein de détails. Côté personnage, j’ai beaucoup aimé celui de Max, le compagnon fidèle et mutique du Grinch mais très expressif et attachant. Idem pour ce renne obèse très drôle !

Côté narration, elle se répartie en deux intrigues : celle du Grinch et de ses manigances et celle de Cindy-Lou, la petite fille qui veut parler au Père Noël. La première se veut plus entrainante que la seconde et elles se rejoignent pour un joli final, simple mais efficace. Si on voudrait faire le difficile gratuitement, on pourrait reprocher à ce Grinch son manque évident de cynisme, parti-prix qui infantilise le conte dans sa globalité. Mais, moi qui suis féru des traditions de fin d’année, ce décor a su m’enchanter et me divertir malgré sa grande simplicité.

Si Le Grinch remportait un prix…

Meilleur doublage pour Benedict Cumberbatch qui avait déjà doublé le dragon Smaug dans Le Hobbit…

Share

Entre les films d'horreur et les films d'auteur, mon coeur balance...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com