Ralph 2.0

Critique de « Ralph 2.0 » réalisé par Phil Johnston et Rich Moore

Sept ans après Les mondes de Ralph où l’on plongeait dans l’envers du décor des jeux vidéos d’arcade, Ralph 2.0 nous emmène à la découverte d’Internet. L’idée d’un Disney sur ce thème peut paraitre peu attrayante mais l’humour et l’inventivité priment !

Surfer sur le Web n’a jamais été aussi concret !

Ralph 2.0

Sources & Credits : Allociné.fr

Ma note : 8 / 10

Allez-y si vous aimez : Les mondes de Ralph, la création d’un nouvel univers, les princesses Disney !

A éviter si vous n’aimez pas : les références et les clins d’œil, les marques et autres labels…

 

Avec les vois françaises de François-Xavier Demaison, Dorothée Pousséo, Jonathan Cohen, Audrey Sourdive,…

 

Suite à un incident sur le jeu de courses de Vanellope qui contraint les personnages et son univers à la casse, Ralph décide de prendre les choses en main et de partir à la recherche d’une pièce de rechange dans le monde sans limite d’Internet. Rapidement dépassé par la folie de ce monde, ils vont devoir trouver de l’aide s’ils ne veulent pas se perdre.

Inventif, fou, et ludique

J’étais assez réticent à l’idée de voir un Disney, une suite qui plus est, traitant d’Internet, sujet souvent fâcheux pour les parents envers leurs enfants. On y voit aussi un bon moyen pour Disney de se « vendre » et de faire des placements de produits via toutes ces célèbres firmes qui dominent la toile.

Pour ma part, j’ignore si c’est mon âme d’enfant qui parle, mais je me suis laissé transporter dans cette aventure numérique dont la créativité est le plus grand atout. Le début, qui replace les personnages dans le contexte du premier film, est un peu long mais l’arrivée d’Internet nous en met plein les yeux ! L’univers est vaste, coloré, inventif et trépident ; la matérialisation de ce concept à la base si abstrait est pleinement accomplie et réussie. L’étonnement est au rendez-vous à chaque instant car chaque personnage, action ou bâtiment fait référence à l’art si quotidien de « surfer sur le net » et transforme alors l’isolement d’être face à son ordinateur en un mouvement de foule d’une ville qui ne dort jamais.

Ralph 2.0

Sources & Credits : allociné.fr

Une palette de personnages surprenante et atypique !

Les deux héros hors-normes, Ralph et Vanellope, en pleine quête dans le web, testent également leur amitié et leur identité en s’ouvrant au monde et en quittant le confort de leur jeu d’arcade. Via leurs pérégrinations au sein des jeux en ligne, des barres de recherche, des sites de vente et même du dark web, ils vont faire de nombreuses rencontres qui deviennent des seconds rôles atypiques !

Il y a beaucoup de peps, d’humour, de créativité, d’adrénaline même, avec une touche d’émotion fidèle à l’enseigne. Les scènes d’anthologie des princesses, entrecoupées par des clins d’œil à l’univers Star Wars, sont, bien sûr, les plus mémorables, entre hommage et auto-dérision. Pour ce qui est de la fin, elle perd quelque peu en rythme avec une grosse référence à King Kong. Mais l’emballement du début prend le dessus. Ralph 2.0 est vraiment jouissif et délectable pour le spectateur qui prend grand plaisir à voir son univers numérique transformé et concrétisé sur grand écran !

Si Ralph 2.0 remportait un prix…

Nommé dans la catégorie de meilleur film d’animation dans plusieurs cérémonies, il est toujours reparti bredouille…

Share

Entre les films d'horreur et les films d'auteur, mon coeur balance...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com