Grâce à dieu

Critique de « Grâce à Dieu » réalisé par François Ozon

Il faut savoir que Grâce à Dieu a été tourné dans la plus grande discrétion afin de ne pas ébruiter son sujet, d’une actualité criante et qui prête à la polémique. En effet, le film se penche sur l’affaire du Père Preynat, mis en examen en 2016 pour de très nombreuses agressions sexuelles sur des enfants. Il y a deux jours la justice a assuré que le film sortirait en salle ce mercredi, suite à une demande de suspension de sortie pour atteinte à la présomption d’innocence du prêtre.

L’Église contre la morale

Grâce à dieu

Sources & Credits : allociné.fr

Ma note : 9 / 10

A voir si vous aimez : l’actualité criante, les enquêtes, les émotions vives.

A éviter si vous n’aimez pas : les vérités qui font mal, les histoires en trois parties, quand cinéma rime avec politique.

Avec Melvil Poupaud (Une jeunesse dorée), Denis Ménochet (L’empereur de Paris), Swann Arlaud (Un beau voyou), Eric Caravaca (L’amant d’un jour),…

A Lyon, Alexandre vit avec sa femme et ses quatre enfants. Un jour, lorsqu’il réalise que le père Preynat officie toujours auprès d’enfants, des souvenirs atroces qu’il ne peut plus taire lui reviennent. Démarre alors un combat pour la vérité et contre l’ignorance de l’Église. Il va mener sa propre investigation, trouver d’autres victimes et conduire cette affaire à la justice.

Dire tout haut ce qui ne se dit pas

Quand on a connaissance des conditions de tournage et des barricades morales et pro-religieuses qui se sont mis en travers de son chemin, Grâce à Dieu frappe fort et juste, à l’instar d’un grand film engagé qui ouvre les yeux sur une vérité cachée. Dans cette fiction presque documentaire en trois mouvements, François Ozon met en scène la parole dans tout ce qu’elle a de plus inavouable, de plus intime, de plus libératrice. Cet acte des mots tabous devient l’essence même du film et nous incite à de grands questionnements sur notre société sans pour autant se révéler anti-église. Les révélations et les réminiscences du passé prennent la forme de boulets de canon, ravivant les brûlantes cicatrices qui s’étaient enfouies derrière des faux-semblants.

La fragilité de l’homme

Ainsi, victimes et entourage réagissent chacun à leur manière, segmentant parfaitement cette enquête en trois phases, trois manières de vivre ce combat pour que justice soit faite. Car au delà du film politique, Grâce à Dieu est aussi un portrait d’hommes fragiles, sans jamais les rendre faibles. Melvil Poupaud, Denis Ménochet et Swann Arlaud, en première ligne, sont tous aussi émouvants et percutants les uns des autres. Mais chaque second rôle, des compagnes aux parents, en passant par les enfants et les autres victimes, témoignent de l’influence d’un tel événement au sein d’une même famille. Je me dois de mentionner le courage et la conviction de l’acteur Bernard Verley qui prête ses traits, d’une façon très humble, à l’homme de foi accusé d’agressions sexuelles.

Grâce à dieu

Sources & Credits : allociné.fr

Mais aussi un grand film d’investigation à la française

Pourtant, en début de film, le parti pris des nombreuses voix off qui lisent les échanges entre les protagonistes a su m’effrayer par leurs tons monocordes. Heureusement, l’émotion et la force du sujet prennent rapidement le dessus, nous impactant directement dans une vérité habituée au silence. Grâce à Dieu ouvre les yeux d’une façon très efficace, en perçant à vif le ton rassurant et mielleux des chefs d’Église qui tentent à tout prix de minimiser l’affaire. Ça ose dire les choses telles qu’elles sont, tout en s’appropriant très bien au cinéma via la forme d’une enquête, à l’image du récent Spotlight. François Ozon frappe fort en mettant en exergue ces héros ordinaires. J’en suis sorti bousculé, alerté, irrité, profondément touché.

Si Grâce à Dieu remportait un prix…

Étant sûrement le meilleur film de son réalisateur, en plus d’être un film qui fera réagir, Grâce à dieu n’a pas fini de faire parler de lui ! Un prix d’honneur ne serait pas impossible.

Share

Entre les films d'horreur et les films d'auteur, mon coeur balance...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com