Escape Game

Critique de « Escape Game » réalisé par Adam Robitel

C’est le troisième long-métrage de genre pour le réalisateur Adam Robitel après L’étrange cas de Déborah Logan et Insidious : la dernière clé. Les amateurs de genre ainsi que la nouvelle génération sauront prendre plaisir face à ce huis-clos aux allures de Cube ou de la saga Saw

Vous avez 60 minutes…

Escape Game

Sources & Credits : allociné.fr

Ma note : 7 / 10

A voir si vous aimez : les huis-clos, les énigmes, les survivals.

A éviter si vous n’aimez pas : les scénarios tirés par les cheveux, les « à la fin, il n’en restera qu’un ! », les intellos qui ont toujours le mot juste.

Avec Taylor Russell (Le dernier jour de ma vie), Logan Miller (Love, Simon), Jay Ellis (« Insecure« ), Tyler Labine (Little Evil),…

 

Six inconnus aux profils très différents sont convoqués pour participer et inaugurer un nouveau genre d’escape game, novateur et immersif. Mais ils n’ont pas idée des proportions malsaines de ce jeu incontrôlable…

 

 

Cluedo géant !

Alors que les escapes games font fureur à travers le monde, les scénaristes en tirent le postulat de base, à savoir s’évader d’une pièce dans un temps imparti grâce à des énigmes, pour en faire une série B prenante, entre thriller à suspense et rebondissements ! Bon, les amateurs du genre reconnaitront le concept de Cube ou de la saga Saw, pour le jeu malsain d’enfermement et les pièges mortels, mais force est de constater que Escape Game se veut plus malin en se préservant des effluves de sang et autres effets gores. La nouvelle génération sera sans doute ravie face à cette course à devinettes rythmée et haletante !

J’y ai moi aussi pris du plaisir car j’ai trouvé le principe ludique et la mise en scène très immersive. En effet, chaque salle offre une ambiance très singulière, jouant sur nos sens et n’hésitant pas à nous désorienter. Les énigmes sont, du coup, diablement originales et stressantes, visuellement et techniquement probantes. C’est donc avec panache et efficacité qu’il réussit à nous divertir même si le concept de la course contre la mort a déjà été usé maintes et maintes fois dans les survivals en huis clos.

Escape Game

Sources & Credits : allociné. fr

Assez traditionnel pour un amateur du genre…

Qu’on se le dise, l’inventivité du film se résume essentiellement aux décors piégés. Car la palette des six inconnus réunis dans ce jeu n’est guère innovante. Même si on sent que les scénaristes ont voulu éviter les personnages clichés, il n’empêche que chaque quidam s’en rapproche tout de même : on a donc l’intello, le geek, la grosse brute, le loser, la nana mignonne et le bon-vivant. L’enjeu de leur interprétation, qui n’est pas mauvaise, se résume donc principalement à « survivre » tant les rôles ne sont pas creusés… Ce petit point range donc Escape Game dans les carcans simplistes des films de genre.

Et quitte à chipoter, la fin, qui s’inscrit dans la continuité des rebondissements de plus en plus fou, est totalement improbable. Autant les précédents étaient pertinents, autant le final annonce une possible suite d’une façon vraiment tirée par les cheveux…

Si Escape Game remportait un prix ?

Le meilleur teen movie horrifique de l’année ?

Attention : bande-annonce très révélatrice de l’ensemble du film !

Share

Entre les films d'horreur et les films d'auteur, mon coeur balance...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com