Dragons 3 : Le monde caché

Critique de « Dragons 3 – Le monde caché » réalisé par Dean DeBlois

Dernier volet de la trilogie d’animations Dragons, Le monde caché conclut une histoire amorcée il y a maintenant 10 ans. Dean DeBlois, le réalisateur, considère cet épisode comme faisant partie intégrante d’une seule et même œuvre, avec son début, son milieu et sa fin. C’est un regard sur les générations d’une vie ; de l’enfance initiatique aux responsabilités d’adulte en passant par les tumultes adolescents.

Point final

Dragons 3 : Le monde caché

Sources & Credits : allociné.fr

Ma note : 7 / 10   Coup de cœur !

Allez-y si vous aimez : la saga « Dragons », les aventures fantastiques, les fins épiques.

A éviter si vous n’aimez pas : les premiers épisodes, les contes nordiques avec des dragons, les suites.

Avec les voix VO de Jay Baruchel, America Ferrera, Gerard Butler, Cate Blanchett, Kit Harington,…

Désormais chef, Harold fait en sorte de maintenir la paix entre vikings et dragons. Mais l’arrivée d’une Furie Éclair, accompagnée d’une grosse menace, pousse le village à fuir vers un nouveau monde qui leur était totalement inconnu, où la paix éternelle semble en être le trésor.

Retour épique !

C’est non sans émotion qu’on retrouve Harold et son dragon Krokmou dans le troisième et dernier volet de leurs aventures. A l’instar d’une saga comme Toy Story, épopée enfantine évolutive imprégnée de questions existentielles, nos héros grandissent et deviennent adultes dans ce conte. En effet, l’un a désormais des responsabilités de chef tandis que l’autre a le coup de foudre pour l’une de ses semblables. Leur première rencontre semble être un lointain souvenir…

Visuellement toujours aussi riche et accrocheur, ce récit entrainant mise sur sa palette de personnages et son univers nordique fantastique très attachant. On en a plein les yeux quand on voit qu’au sein d’un même plan se déroulent une multitude de mini-actions ! Les notions d’amitié, de différence, de communauté, d’émancipation et de sacrifice sont au cœur de ce final. L’humour n’est pas pour autant oublié, parfois juste et efficace, mais d’autres fois assez anecdotique et lourd, notamment avec les personnages secondaires dont certains font simplement acte de présence. La romance de Krokmou, forcément touchante et drôle, vient ponctuer cette aventure où une ultime menace grogne. Bien que le nouveau méchant soit trop fonctionnel pour qu’on le considère vraiment, la valeur des sentiments profonds et complexes dépeints dans ce troisième tableau attise toute notre attention.

Dragons 3 : Le monde caché

Sources & credits : allociné.fr

Conclusion d’une saga de référence dans les films d’animations…

Dragons 3 : Le Monde caché impose son univers comme référence dans le film d’animations initiatique. Les enjeux font échos à nos vies, à nos choix… L’évolution de ces personnages se sera avérée passionnante. Peu de films de cet acabit peuvent prétendre à une telle densité. Mais ce Dragons 3 n’est pas sans défaut, comme vous avez pu le déceler dans ce que j’ai écrit. Mais nos émotions s’emportent dans une conclusion des plus naturelles mais ô combien poignante… Ce point final à cette trilogie d’aventures a le don de réveiller notre âme d’enfant tout en restant connecté à notre propre rapport au monde… Épique !

Si Dragons 3 remportait un prix…

Pour l’ensemble de la saga, je dirais la meilleure œuvre d’animations, en terme d’histoire, d’identité et d’aventures.

Share

Entre les films d'horreur et les films d'auteur, mon coeur balance...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com