Michael Myers par Bill Sienkiewicz, Halloween

Halloween : Retour sur l’une des plus grande saga du cinéma d’horreur

Avec l’arrivée très prochainement du nouvel opus sur nos écrans, voici un rapide bilan de cette saga qui dure depuis 40 ans.

1 – Halloween (1978)

Affiche Halloween

Source & Crédits : Bloody Disgusting

Réalisé par John Carpenter 

Écrit par John Carpenter et Débra Hill

Avec Jamie Lee Curtis et Donald Pleasence

Synopsis : La nuit d’Halloween 1963.
« Le jeune Michael Myers se précipite dans la chambre de sa sœur aînée et la poignarde sauvagement. Après son geste, Michael se mure dans le silence et est interné dans un asile psychiatrique. Quinze ans plus tard, il s’échappe de l’hôpital et retourne sur les lieux de son crime. Il s’en prend alors aux adolescents de la ville.  »

 

Après le succès de Massacre à la tronçonneuse et Black Christmas en 1974, les producteurs comprennent vite qu’un film d’horreur à petit budget est un bon moyen pour récolter de l’argent. C’est ainsi que John Carpenter est approché pour réaliser un film sur des baby-sitters qui sont harcelées par un détraqué. Avec un budget de 300 000 dollars, Halloween s’impose au box office et devient l’un des films indépendants les plus rentables avec 47 000 000 de dollars. C’est grâce à ce film que Carpenter se fait connaitre de tous et que Jamie Lee Curtis entame sa carrière d’actrice. Cette dernière joue à la perfection le rôle de la jeune fille innocente et naïve, et Donald Pleasence incarne le célèbre Dr Loomis, figure iconique de la saga et éternel combattant contre le mal, Michael Myers. Il y a tellement à dire sur ce film. Mais finalement, que dire de plus, à part que c’est l’un des plus grands films d’horreur de l’histoire, et un classique qu’il faut avoir vu.
Michael Myers épiant Laurie, Halloween

Source & Crédits : Cinélounge

2 – Halloween II (1981)

Affiche Halloween 2

Source & Crédits : Pinterest

Réalisé par Rick Ronsenthal

Écrit par John Carpenter et Débra Hill

Avec Jamie Lee Curtis et Donald Pleasence

Synopsis : « Michael Myers demeure dans les parages, après avoir été touché par le docteur Loomis, à six reprises. Désormais, il est dans un hôpital où Laurie Strode est soignée. Et c’est d’ailleurs la raison de sa présence car il veut la trouver pour la tuer. Mais l’équipe entière du shérif est à sa recherche. Cependant, seuls Loomis et Brackett sont certains de la présence de Myers, d’autres croient qu’il est mort carbonisé. Durant sa cavale, Myers va encore laisser échapper foule de meurtres. »

Reprenant là où s’était arrêté le premier film, Halloween 2 est la suite parfaite. Toujours contrôlé par Carpenter pour garder une cohérence artistique, le film dispose d’un plus gros budget, plus de meurtres, plus de nudité, en bref ce qui fait un bon slasher. Le seul défaut qui pourrait lui être fait est surement la présence de Michael Myers à l’écran, qui est beaucoup trop présent. Cela dit l’interprétation de Dick Warlock permet d’iconiser pour toujours le personnage. Avec Halloween 2, Carpenter voulait définitivement mettre fin aux aventures de Michael Myers, ce qui explique la tournure que va prendre la saga avec le prochain film.

Michael Myers s’apprêtant à faire une nouvelle victime, Halloween

Source & Crédits : Cinélounge

3 – Halloween 3 : Le Sang du sorcier (1982)

Affiche Halloween 3

Source & Crédits : Horrorfreak News

Réalisé par Tommy Lee Wallace

Écrit par Tommy Lee Wallace et Nigel Kneale

Avec Tom Atkins et Stacey Nelkin

Synopsis : « Un homme, avec un masque d’Halloween à la main, est amené à l’hôpital après avoir été poursuivi par de mystérieuses personnes. Quelques heures plus tard, il est violemment assassiné dans son lit d’hôpital. Le docteur Dan Challis, qui s’occupait du patient avant sa mort, tente de rattraper le meurtrier. Mais celui-ci est stupéfait de voir l’homme se suicider dans sa voiture. Intrigué, il va alors mener son enquête, avec l’aide d’Ellie Grimbridge, la fille de l’homme assassiné, pour découvrir les vraies raisons du meurtre. »

L’intrigue de ce film prend donc une direction totalement différente des deux premiers films.  En effet, Carpenter souhaitait que chaque film de la saga raconte une nouvelle histoire. C’est donc Tommy Lee Wallace, futur réalisateur de Ça (1990), qui s’occupe de réaliser ce troisième film. Et il s’en sort convenablement. Il faut dire qu’il a travaillé avec Carpenter sur Halloween, donc les codes du maître sont respectés : ambiance oppressante, sentiment d’insécurité et de surnaturel. Tout y est. Mais en 1982, la sauce ne prend pas. Tout le monde voulait et revoir Michael Myers, et ne pas voir une histoire qui relève plus de la sorcellerie, même si celle-ci est bonne. Au fil du temps, le film a su regagner le cœur des fans.  Et on peut même y entrevoir une critique de la société de consommation télévisuelle.

Les hommes en noirs attendant dans l'ombre, Halloween

Source & Crédits : Cinélounge

4 – Halloween 4 : Le retour de Michael Myers (1988)

Affiche Halloween 4

Source & Crédits : Halloween movies wikia

Réalisé par Dwight H. Little

Écrit par Alan B. McElroy

Avec Donald Pleasence et Danielle Harris

Synopsis : « Dix ans après avoir ravagé la petite ville de Haddonfield lors de la nuit d’Halloween, le psychopathe Michael Myers est dans le coma, toujours sous haute surveillance dans un hôpital psychiatrique fédéral. La nuit où il doit être transféré dans un hôpital d’État, Michael Myers parvient à s’échapper en tuant les infirmiers. Décidé à le rattraper, le docteur Loomis suit une piste jonchée de cadavres qui le conduit tout droit à Haddonfield. Cette même ville où habite Jamie Lloyd, la fille de Laurie Strode et la nièce de Michael Myers, avec sa famille d’adoption, les Carruthers, qui s’apprêtent à fêter Halloween. »

7 ans après Halloween 2, Michael Myers est de retour. En effet suite à l’échec critique et commercial de Halloween 3, les producteurs choisissent de faire revenir le boogeyman d’Halloween. Malgré la fin de Halloween 2, il suffit d’une pirouette ( habitude que prendra la saga ) pour faire revenir le Dr Loomis. Cet opus est plus gore que les précédents. En même temps, Michael à des ennemis, que ce soit Jason ou Freddy ( La période slasher entamé par Halloween dure depuis 10 ans et commence à s’essouffler ). C’est à partir de ce film que la mise en scène va commencer à être plus TV si on peut dire, surtout en délaissant le format cinémascope. Il n’en demeure pas moins que ce retour est glorifié par les fans et que les chiffres au box office suivent. Cela dit le film n’est pas mauvais, mais l’engouement que provoque ce film facilite la mise en chantier du prochain film prévu pour l’année d’après, mauvais présage.

5 – Halloween 5 : La revanche de Michael Myers (1989)

Affiche Halloween 5

Source & crédits : Amazon

Réalisé par Dominique Othenin-Girard

Écrit par Michael Jacobs et Dominique Othenin-Girard

Avec Donald Pleasence et Danielle Harris

Synopsis : « Un an a passé depuis que Michael Myers a tenté de tuer sa nièce Jamie. Poursuivi par la police, il tombe dans une fosse, s’enfuit par un canal, longe une rivière et est recueilli par un ermite. À son réveil, il tue celui qui l’a hébergé et reprend sa traque. À Haddonfield, Jamie, devenue muette, est soignée dans un hôpital à la suite de son agression envers sa mère adoptive. Elle était alors sous le contrôle de son oncle Michael. C’est cette connexion entre eux que compte utiliser le Dr. Loomis pour stopper le tueur d’Halloween. »

Le premier épisode de trop, c’est bien celui-ci. Il arrive dans les salles en moins d’un an et son affiche est faite à partir des éléments de Halloween 4, ce qui en dit long. La réalisation devient paresseuse, le scénario veut emprunter plusieurs chemins pour finalement couper les scènes au montage, ainsi que des meurtres peu inspirés. De plus, le film souffre d’un très mauvais montage. En clair, il n’y a rien à retenir de positif de ce film, à part le fait qu’il va imposer une lourde tache au scénariste du sixième film.

Michael Myers dans l'ombre, Halloween

Source & Crédits : Cinélounge

6 – Halloween 6 : La malédiction de Michael Myers (1995)

Affiche Halloween 6

Source & Crédits : Sens Critique

Réalisé par Joe Chapelle

Écrit par Daniel Farrands

Avec Donald Pleasence et Paul Rudd

Synopsis : « Six ans après s’être évadé d’un commissariat de police grâce à l’intervention d’un mystérieux homme en noir, Michael Myers est, tout comme sa nièce Jamie Lloyd, retenu en otage par une secte. Celle-ci, enceinte, vient de mettre au monde son enfant que la secte compte sacrifier. Elle réussit à s’échapper avec son bébé mais elle sera tuée par Michael Myers. L’enfant en réchappe. Pendant ce temps, Haddonfield se prépare à passer un 31 octobre en délaissant Halloween, fête sur laquelle plane l’ombre menaçante de Michael Myers. Le Dr Loomis sort de sa retraite pour traquer à nouveau le bourreau d’Halloween. De plus, les Strode (famille adoptive de Laurie Strode) ont emménagé dans la maison des Myers. Tommy Doyle (le garçon que Laurie gardait dans le premier Halloween) maintenant adulte, Kara Strode (la nouvelle fille des Strode) et son fils, Danny étudient une ancienne malédiction qui semble menacer ce dernier. »

Après un cinquième film catastrophique, il était compliqué de faire une suite cohérente. Mais Daniel Farrands l’a fait. Après, qu’elle soit bonne ou non est discutable, mais la continuité est assurée. Ce film explore donc les origines de Michael Myers et trouve une explication à ses capacités. Il faut savoir que ce film a été coupé et recoupé au point qu’il existe deux versions du film totalement différentes. La plus connue (celle dont on dispose en France) nous laisse dans un grand flou. On comprend mais on a l’impression que c’est « transparent », alors que la fameuse « producer’s cut » nous dévoile la vision du scénariste au sujet des origines. Dire si ce film est bon ou mauvais voire indifférent est compliqué, cela dépend de comment on visionne la saga et si on prend en compte l’importance de cet opus. Cela étant, ce film met un terme à l’histoire de Jamie Llyod, la fille de Laurie Strode.

Michael et sa hache, Halloween

Source & Crédits : Cinélounge

7 – Halloween, 20 ans après (1998)

Affiche Halloween 20 ans après

Source & Crédits : Imdb

Réalisé par Steve Miner

Écrit par Robert Zappia et Matt Greenberg

Avec Jamie Lee Curtis et Josh Hartnett

Synopsis : « Vingt ans après les terribles événements d’Haddonfield qui ont vu le massacre de jeunes lycéens et de personnels hospitaliers par Michael Myers, sa sœur Laurie Strode vit sous une fausse identité, sous le nom de Keri Tate. Elle enseigne dans un lycée privé sous le soleil californien. Avec son fils, John, elle ne cesse d’être obsédée par sa sécurité et se réfugie dans l’alcool. Devenant un jeune homme, son fils décide de s’émanciper, et d’organiser la fête d’Halloween malgré les avertissements de sa mère. Cette dernière, cependant, a bien raison de s’inquiéter : Michael Myers a retrouvé sa trace… »

En 1996 sort Scream, et c’est un véritable coup de fouet pour le slasher movie. De plus, Jamie Lee Curtis se rend compte que le 20ème anniversaire approche, et propose de faire un film pour l’occasion. C’est donc en faisant un Halloween à la manière de Scream que ce film prend forme : et ça marche. En ne prenant en compte que les deux premiers films, le film s’offre le luxe du grand public et est un succès. Le film réussit parfaitement le traitement du personnage de Laurie Strode, et Michael est plus menaçant que jamais. Cela aurait pu être une fin parfaite pour la saga, mais les producteurs ont d’autres idées en tête.

Michael Myers, figure emblématique du cinéma d'horreur, Halloween

Source & Crédits : Cinélounge

8 – Halloween : Résurrection (2002)

Affiche Halloween Resurrection

Source & Crédits : Imdb

Réalisé par Rick Rosenthal

Écrit par Larry Brand et Sean Hood

Avec Bianca Kajlich et Busta Rhymes

Synopsis : « Enfermée dans un asile psychiatrique après s’être aperçue de son erreur en ayant décapité un innocent et non Michael Myers, Laurie Strode attend le retour de son frère. Encore une fois, sa crainte est justifiée. Bien décidée à ne plus fuir, elle engage une ultime fois la lutte contre son frère. Après ce prologue, on nous transporte à Haddonfield dans la demeure délabrée de Michael Myers, où s’organise un reality show à l’occasion d’Halloween. Les participants doivent rester toute la nuit dans la maison du tueur, ils portent sur eux des caméras en plus de celles disposées dans la maison. »

Malgré le final d’Halloween 7, cela n’empêche pas l’arrivée de ce film, qui était déjà prévu 4 ans auparavant ! L’une des plus grosses pirouettes scénaristique de la saga ! Même si il y a la présence du réalisateur de Halloween 2, il n’en est rien et cela prouve que le vrai génie reste Carpenter. Alors dans ce film il y a tout : télé-réalité, acteurs horribles et Busta Rhymes, le rappeur, qui se bat contre Michael en faisant du Kung Fu… En bref, surement l’un des pires films de la saga, ruinant la magnifique fin du film précédent. Ainsi se conclut la saga originale et c’est pas trop tôt (un épisode de trop, dommage).

Michael Myers capturé, Halloween

Source & Crédits : Cinélounge

9 – Halloween (2007)

Affiche Halloween 2007

Source & Crédits : CritiKs MoviZ

Réalisé par Rob Zombie

Écrit par Rob Zombie

Avec Malcolm McDowell et Scout Taylor-Compton

Synopsis : « Dans la petite ville d’Haddonfield vivent les Myers, une famille un peu particulière. Il y a Deborah, la mère stripteaseuse, son amant, Ronnie White, un alcoolique agressif, la fille aînée, Judith, 16 ans, qui déteste Michael, son petit frère et Angel le bébé. Michael est psychologiquement perturbé, il déteste tout le monde, sauf sa mère et sa petite sœur Angel qu’il surnomme « Boo ». Le soir d’Halloween, Michael décide de passer à l’acte et assassine la moitié de sa famille au couteau de cuisine, il est ensuite immédiatement placé en hôpital psychiatrique. Quinze ans plus tard, la veille d’Halloween 1990, Michael, devenu un géant de plus de deux mètres à la force inouïe, s’échappe et prend la direction d’Haddonfield pour retrouver « Boo », devenue adolescente. Le Docteur Loomis qui connait bien Michael et le danger qu’il représente se jette à ses trousses. »

Comme initié en 2003 avec Massacre à la tronçonneuse, Halloween a aussi le droit à son remake. C’est Rob Zombie qui en a la lourde tâche, et décide de s’attarder sur l’enfance de Michael. Au final, nous avons un personnage plus humain mais tout aussi dangereux, le choix d’un acteur de deux mètres en étant la raison. La suite du film se déroule comme l’original à quelques différence près. Le point fort du film reste Malcolm McDowell qui succède à Donald Pleasence de manière magistrale. La réalisation de Zombie est plus brute que celle de Carpenter et c’est ce qu’il fallait pour réinventer la légende. Ce film est l’un des meilleurs remakes de films d’horreur.

Loomis présentant Michael comme le mal absolu, Halloween

Source & Crédits : Cinélounge

10 – Halloween II (2009)

Affiche Halloween 2

Source & Crédits : Cinenews

Réalisé par Rob Zombie

Écrit par Rob Zombie

Avec Malcolm McDowell et Scout Taylor-Compton

Synopsis : « Deux ans après le massacre d’Halloween, alors que Laurie Strode est toujours traumatisée par sa rencontre avec son grand frère, la ville se prépare à de nouveau fêter Halloween. Michael Myers, plus sauvage que jamais après avoir survécu au cœur de la nature, est de retour chez lui, à Haddonfield, avec la ferme intention de régler une bonne fois pour toutes les affaires familiales qui avaient été laissées en suspens. Le Docteur Loomis, quant à lui, refuse de croire que son ancien patient ait réussi à survivre. Michael Myers est ainsi prêt à tout pour que les secrets de son passé malsain soient définitivement enterrés, et le massacre peut reprendre de plus belle. »

Si le premier film était pour ainsi dire calqué sur le schéma de son film original, celui-ci emprunte une autre route. Délaissant l’hôpital comme lieu d’action principal, on a là que du neuf. Le film est beaucoup moins dans la tradition des autres films de la saga, ce qui a divisé les fans. Rob Zombie laisse donc libre cours à son imagination et à sa vision. Le vrai Halloween de Rob Zombie : c’est celui-ci. Ce n’est pas un mauvais film et il faut reconnaître que les personnages sont bien traités. Le film a réalisé de bons scores même si ce n’est pas à la hauteur du remake. Le projet d’un troisième film est directement lancé mais sera abandonné plus tard.

Michael Myers toujours aussi terrifiant, Halloween

Source & Crédits : Cinélounge

11 – Halloween (2018)

Affiche Halloween

Source & Crédits : Zickma

Réalisé par David Gordon Green

Écrit par David Gordon Green, Danny McBride et Jeff Fradley

Avec Jamie Lee Curtis et Andy Matichak

Synopsis : « Une équipe de télévision britannique se rend aux États-Unis pour réaliser un reportage sur le massacre perpétré par le psychopathe Michael Myers lors de la nuit d’Halloween en 1978. Le reportage prend soudain une tournure macabre lorsque Myers parvient à s’évader de l’asile psychiatrique où il était interné. Sa seule préoccupation est de se venger de Laurie Strode, la survivante du massacre. Après le traumatisme qu’elle a vécu il y a quarante ans, Laurie se prépare au retour de Michael Myers, négligeant ainsi sa fille, Karen, et sa petite fille, Allyson, dans le but d’affronter une ultime fois le désormais célèbre tueur d’Halloween. »

Le film n’est pas encore sorti donc bien entendu, pas de critique. Mais on peut déjà voir d’après la bande annonce et les déclarations faites que ce film ne prendra en compte que le premier film et développera donc une histoire en parallèle du reste de la saga. Laurie Strode n’est plus la sœur de Michael Myers, et ce dernier est resté enfermé pendant 40 ans. On a du mal à voir comment ce film peut innover, mais cela n’a bien sûr pas de rapports avec sa qualité. Le film surfera bien entendu sur la nostalgie et aura malgré tout des références à tous les films de la saga. Rendez-vous au mois d’Octobre dans les salles de cinéma.

Michael Myers de retour 40 ans après, Halloween

Source & Crédits : Bloody Disgusting

Share

Rédacteur ciné mais pas que, car il faut, au mépris du danger, toujours avancer vers l'inconnu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com