Purge

La Purge du 31 octobre 2018 : La blague de trop.

Le 31 octobre 2018, un internaute a cru bon de faire une annonce sur Snapchat, annonçant une Purge. L’évènement a vite pris une tournure dramatique.

L’information avait circulé quelques jours avant les événements. Sur Snapchat, un internaute a eu une « fantastique » idée. S’inspirant de la franchise « American Nightmare » et du principe de purge, il a lancé un appel. Dans plusieurs villes comme Lyon, Grenoble, Genève, et divers arrondissements, il invitait à la casse, au viol, au passage à tabac, et ce, le soir d’Halloween.

Une blague ? Pas pour tout le monde.

Si, après sa garde à vue avec la police, le jeune auteur s’est défendu en disant qu‘il ne s’agissait que d’une blague, les faits restent les mêmes. La nuit du 31 octobre, plusieurs actes ont été filmés, et publiés sur les réseaux sociaux. Il est question de casse, de vandalisme, mais également d’agressions diverses.

Lyon a notamment été l’une des villes les plus affectées. Il était question de jeunes lançant des pétards. Ailleurs on pouvait voir des gens s’occuper d’un… lampadaire. Des vidéos d’hommes en agressant d’autres devant des familles ont aussi circulé.

Si certaines vidéos étaient fake, datant de quelques années, certains actes sont pourtant bien réels. Bien évidemment, il est difficile de dire si ces cas étaient bien liés à cet appel à la Purge, ou à d’autres motivations.

Beaucoup d’internautes se sont exprimés à ce sujet. Certains sont juste choqués de l’appel, et de la conduite de ceux qui ont participé à tous ces événements. D’autres encourageaient les policiers à faire un bon passage à tabac. Ils y en avaient aussi qui s’indignaient de la tournure de cette journée festive, où les enfants étaient supposés se balader tranquillement, de porte en porte, pour récupérer des bonbons, et qui a été tout simplement gâchée. Parmi ces internautes, des Youtubeurs bien entendu, mais aussi d’autres personnalités.

Un événement pas si rare que ça

Fait souligné par énormément de personnes, ces violences ne sont pas si rares que ça. Elles sont même présentes à chaque événement. Qu’il s’agisse de la Coupe du Monde, du 14 juillet, ou d’Halloween, il y a toujours des gens qui ont une vision différente de la fête, qui cassent, qui blessent, qui font des dégâts. Cette histoire de Purge n’est qu’une excuse, qu’une raison pour justifier ces actes. Mais comment régler ces problèmes ? Si les fêtes deviennent de plus en plus problématiques, que faut-il faire ? Rester cloîtrer chez soi n’est pas une solution. Finir à l’hôpital non plus.

Share

EiramMug, rédactrice MugMoi, pour vous servir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com