Vald, Alkpote, Nusky, Wojtek, Eminem, White Trash, White Trasheur

Guide pour White Trasheur débutant

T’as envie de te lancer dans une carrière de jeune rappeur mais tu es blanc hétéro cis imberbe avec un casier judiciaire vierge, une libido curieuse, et un frigo rempli de Watibulle parce que le Jack Daniel’s te pique la gorge ? Pas de problème ! Au travers de ce guide tu apprendras à devenir le parfait White Trasheur en acquérant une maîtrise absolue du Tuuurn-up

Qu’est-ce que le White Trash ?

Littéralement « Raclure blanche », ce terme désigne les classes moyennes/pauvres blanches aux États-Unis vivant dans les mêmes ghettos que les minorités ethniques. Ces blancs forment alors un groupe à part dans la mesure où ils ne sont ni victimes de ségrégation, de stigmatisation, de contrôles de police abusifs mais souffrent de la même précarité que leur confrères issus de groupes raciaux minoritaires. Aussi, sa situation de « faux privilégié » coupe la White Trash de la classe moyenne du fait de sa pauvreté, et la discrimine auprès de la classe populaire du fait de sa couleur. Le sociologue Sylvie Laurent parle de la White Trash comme « De la personnification honteuse des échecs impensables d’une population ‘racialement’ destinée à prospérer ».

Alors, cette raclure blanche, incapable de monter dans la hiérarchie sociale doit s’efforcer de trouver une place au sein des catégories populaires. Le meilleur moyen qu’elles ont de parvenir à cet objectif est de s’approprier les codes hip-hop et de tirer leur légitimité de leur maîtrise du rap pour obtenir une certaine crédibilité aux yeux des minorités ethniques qui les répudiaient.

Le White Trash commence donc véritablement dans les années 90 avec Eminem. Ce dernier apparaît durant son enfance comme un souffre-douleur, une victime sur laquelle se défoulaient ses camarades noirs car son statut d’unique blanc, frêle et timide faisait de lui le parfait bouc émissaire. Le Rap God entreprend donc de devenir le meilleur rappeur de tous les temps pour ne plus jamais avoir à subir ce genre d’humiliations et se faire une place au sein des minorités ethniques en les obligeant à reconnaitre son talent et de fait, sa crédibilité. Eminem va donc à lui seul créer une branche du hip-hop à part entière, s’opposant au rap old school des ghettos du Bronx, du Queens, de Seattle ou San Francisco. Ce dernier aura su dépasser le clash East Coast / West Coast en créant son propre cadre.

Lorsqu’il écrit dans WTP, « Ain’t nothing but a White Trash party », il reprend directement Tupac qui écrivait «Ain’t nothing but a Gangsta Party ». Eminem fait donc s’opposer le gangsta rap propre aux minorités noires à son rap White Trash qu’il considère comme distinct du rap West Coast, Gangsta, basique.

Voilà pour ce qui est du mythe originel, la lointaine réminiscence des balbutiements du White Trash. Mais mon ami, ne t’en fais pas, nul besoin de prendre un ticket pour New-York ou Seattle pour commencer ta carrière de rappeur blanc dissident. Le White Trash est très présent en France également depuis quelques années. Si son incarnation la plus ancienne remonte à Sinik ou Ntm, c’est bien en 2018 que ce genre connaît son essor le plus fulgurant. Ces dernières années ont vu émerger toute une flopée de Eminem Made In France, passant de Vald le représentant White Trash le plus emblématique de sa génération à Biffty, Butter Bullets, Nusky, Seth Gecko, Lorenzo et tant d’autres. Ces artistes s’ancrent dans le sillon tracé par Eminem dans la façon qu’ils ont de rapper et de se positionner au sein du rap game.

Voilà, maintenant que tu sais tout sur le White Trash, tu es fin prêt à rejoindre cette dynastie céleste bien fournie par le rap Dieu. C’est donc sans plus tarder que je t’invite à t’asseoir et à apprécier son divin enseignement.

Comment s’émanciper de sa condition sociale par l’effort de sa prose, autrement dit, comme faire du rap bien sale sa maman.

La technique

Afin d’appuyer mon exposé, je vais me pencher sur l’archétype du White Trashers débutant. Jean-Sébastien, un adolescent de 17 ans qui cache dans son tiroir secret ses pochetons de weed achetés avec de l’argent qu’il a volé à ses parents et ses capotes qui n’ont jamais servi. Il écoute Alkpote et a même un T-Shirt avec inscrit son fameux « Salope salope salope salope ». Malheureusement il ne le met jamais car il a peur d’effrayer ses camarades du lycée privé catholique de notre Dame de la Compassion.

Le vécu de Jean-Sébastien ne lui permet pas forcément d’être validé par la communauté Hip – Hop. A part une heure de colle pour oubli de matériel en cours d’allemand, il n’a rien d’un grand bandit. Mais ne t’inquiètes pas Jean-Sébastien, tu peux briller comme Paris la nuit dans les banlieues de Saint Denis si tu te forges une plume suffisamment tranchante pour découper la concurrence. Pour se faire tu vas avoir besoin d’allitérations, d’assonances, et de multi-syllabiques, en TRÈS grandes doses. Eminem n’a toujours eu qu’une seule obsession, faire rimer le plus de rimes possibles le plus rapidement possible sans pour autant que ses phrases perdent leur sens. En gros la rime permet de créer un effet de rythme, et plus ces dernières sont nombreuses au sein d’une phrase musicale, et plus le vers est fluide et accentué. Rap veut bien dire à la base « rythm and poetry », aussi ce rythme, appelé aussi flow, se quantifie au nombre de voyelles et de consonnes qui riment entre elles au sein d’une structure musicale donnée. Quoi de mieux qu’un exemple du roi.

Eminem Ft 50 cent – D12

“Can’t tell me shit about the tricks of this trade
Switch blade with a little switch to switch blades and
Switch from a 6 to a 16 inch blade
Shits like a samurai sword, a Sensei”

Ici le combo allitération en S/T et les assonances en I/E permet à Eminem de poser ses énormes couilles sur la table en transformant son flow en un mini gun stylistique qui met la concurrence en position « anxiété et trouble du sommeil ». Avec ce genre de textuel, notre Jean-Sébastien national ne restera pas bien longtemps puceau. Mais surement que ce dernier aimerait un exemple français puisque son niveau en anglais tourne autour des Louis de Funès/20.

Vald – Poésie Moderne

‘’Ster-pi des talons, ter-pelo des tétons à tâtons
En te-boi deux couches de d’teint fond
T’es toute impatiente de te la prendre
Apprécie le talent éclaté dans tes tympans
Et nique sa grand-mère d’être galant j’ai trouvé le temps long à t’attendre !’’

Vald fait fort avec une valse technique dont je me passe de l’analyse tant elle est complexe et bien construite. Il emploie 18 occurrences de la lettre T en seulement 4 vers rendant sa prose comme Tsar Bomba lâchée sur le Vatican. Mais il existe aussi des jeux de style beaucoup plus discrets mais d’autant plus efficaces.

Alkpote – Tounsi Freestyle

‘’Mec je t’épate enfant de putain, ton sang est pâteux’’.

Une grosse allitération en P/T de la part de l’Aigle de Carthage pour rendre sa phase bien lourde. Effroyablement grasse comme le giga tacos que tu pensais finir mais qu’au final, c’est lui qui t’as fini.

Aussi, Jean-Sébastien, tu pourras compenser toute la fadeur de ton background avec la puissance de ta technique. Ça demandera énormément d’entrainement, des heures à gratter seul sur ton bureau à éplucher sans trêve les dictionnaires de rimes et tes cours de français dans l’espoir de devenir le nouveau Rimbaud. Seulement, il est fort probable que notre Jean-Sebastien préféré ait raté son bac de lettres avec 7 de moyenne et une mention interview de Ribery. Mais pas de panique ! Le White Trashers a d’autres atouts dans sa manche. S’il pèche sur la forme, il y a encore de quoi faire sur le fond.

Les paroles

Ce qui caractérise les lyriques arborés par le White Trashers sont leur capacité à décontenancer leurs auditeurs. Il faut choquer. Il faut que chaque vers transpire l’absurde, l’audace, l’osé, l’insensé, l’impensable. Il ne faut pas se contenter de parler de putes et de drogues, il faut savoir aborder ces thèmes de manière exagérée, savoir user de la violence et de la vulgarité de manière on ne peut plus hyperbolique. Tout le monde aime la vue du sang, mais personne n’ose se l’avouer. Et c’est exactement ça Jean-Sébastien, c’est dans cette fascination que l’homme a pour le morbide que tu puises ta force. Il faut que tu fasses en sortes que personne ne reste insensible à tes lyriques. Il ne faut pas que tu passes sur Skyrock Jean-Sébastien, le vrai White Trasher se fait virer de Skyrock pour une phase sur Hitler.

‘’J’adopte une technique de guerre digne de celle de Adolf’’ Alkpote

L’enjeu, si tu l’as bien compris, sera de sortir de la norme, casser la morale, le politiquement correct et la bien-pensance. Tu incarnes un monstre qui se nourrit des thèmes sensibles et de la polémique. Tu déranges et on t’apprécie car tes phases sont des séismes perpétuels sur un ordre que tu soumets au loi du chaos. Le maître de ce jeu étant Vald.

‘’Trop d’flow pour eux, on dirait des migrants, épuisés par la nage’’ Vald, Inanition

Vald – Freestyle CQFD

‘’La Palestine c’est chiant c’est mieux les pd qui s’font relooker’’

Plus qu’une simple envie de déranger, le White Trasher apparaît comme le Némésis du rappeur conscient. Son art n’est que divertissement et de fait, ses paroles n’ont pas vocation à servir un quelconque but politique quel qu’il soit. Faire son beurre sur la souffrance d’autrui est immoral pour le White Trasheur, car oui, le White Trasher est lui aussi doué d’éthique.

Vald – La réussite

‘’Mec t’es infect et démago, bien guez’ 
T’as beau t’aider d’argots, c’est flingué
Tu combats le racisme, le nazisme, le fascisme
Comme tout le monde en fait, c’est facile
De s’attirer la critique positive en jouant les martyrs
Mais Paris : pas si blindé d’skins que ça
Donc s’il suffit juste d’affirmer qu’l’Afrique est tragiquement volée
Pour être surnommé « rappeur conscient »
C’est malhonnête de vendre bonne conscience aux bons gens…’’ 

Après avoir mis les journalistes du quotidien en position Boursin Herbes de Provence avec la puissance de ton second degré, il te faut maintenant rendre tes vers assez sales pour laisser des stigmates rouges pourpres indélébiles sur la chair de ceux assez fous pour porter l’oreille à tes dingueries. Le boss final de la « crasserie » ne sera ici ni Lorenzo, ni Alkpote, mais l’empereur Wojtek. Si ce dernier a su s’imposer comme le Champion incontesté des Rap Contenders, c’est dû au fait de sa vulgarité légendaire, la cruauté de sa prose qu’il doit surement tirer des murmures d’une nymphe surpuissante.

Wojtek Vs Maadou

‘’J’vais t’enculer, tu vas me sucer et goûter à ta propre merde’’

Wojtek vs Louvar

‘’Oui je sais qu’il est trop tôt, j’devrais attendre les hirondelles, l’éclosion de ta fleur anale, le parfum de ta rondelle’’

Wojtek vs Lawiid

‘’ Ta salope de frangine, je lui défonce tellement la gorge, qu’elle croit que j’suis une angine’’

Simple, épuré mais puissant

La phase n’a pas besoin d’être recherchée, alambiquée, recelant un double sens voilé au sein d’une pureté de forme. La phase doit être cash, elle doit décrire la réalité de la manière la plus crue possible. Ton rôle sera de heurter la sensibilité de ta cible en allant chercher ce qu’il y a de plus noir dans le genre humain. Mais pas besoin de creuser très profond, l’horreur est tout autour de toi, visible, il faut juste savoir la nommer. Dans « shoot un ministre », l’expression de la haine de Vald se fait sans un détour. Le refrain est clair. Shoot un ministre 4 fois. L’expression de sa violence choque car elle est directe. Ce ton direct est emprunté à la littérature naturaliste du 19ème siècle dont le plus fervent représentant était Zola. Les médias de l’époque qualifiaient ses romans de « littérature putride car ses descriptions se voulaient trop proches de la réalité, et de fait, trop écœurantes. Néanmoins, elles lui ont permis de devenir l’auteur le plus coté de sa génération. Et c’est exactement ce pattern que tu vas suivre mon Jean-Sébastien. DÉCRIRE LE MONDE DE LA MANIÈRE LA PLUS FROIDE POSSIBLE.

Enfin, il faut ajouter à notre mélange une bonne dose d’absurdités. En plus d’amuser, l’absurdité sera la signe que tu n’en as strictement rien à branler. Elle te mettra en marge des autres rappeurs puisqu’elle prouvera que tu ne te prends pas au sérieux, et lorsque ta seul fierté est le screenshot de ton top 5 sur Fornite ou le smack timide de Jessica lors d’un action ou vérité à Pierre en vacances, il est plus raisonnable que ton personnage ait conscience de sa non-street cred et qu’il puisse en jouer. Regarde comment Nusky n’en a rien à foutre.

Nusky – Super Héros

‘’Tu sers à rien comme Hadopi, pomme de reinette et pomme d’api’’

Où est ta Street Cred quand tu cases un pomme de reinette et pomme d’api dans un son.

Vald – Ecaille

‘’ J’péta l’argenterie mimant d’la lessiver’’

Les autres parlent de braquages, de liasses, et de villas, lui, il vole de la vaisselle.

Lorenzo, Ovni

‘’Elle a pas de techa, je la lui mets dans les naseaux’’

A partir du moment où le mec baise des extra-terrestres, le niveau d’abstraction est tel que tu ne peux plus rivaliser.

Maintenant que tu as la technique et les paroles, tu vas devoir apprendre à choisir des instrumentales.

Les bonnes prods

Si tu racontes de la merde, alors tu peux le faire sur n’importe quoi. Même si les sonorités de type trap hardcore sont excellentes pour habiller la saleté de ta textuelle, on pense notamment à l’excellent Homicide freestyle de Biffty.

On fout une petite mélodie bien oppressante, des petits hats pitchés avec une touche de reverb qui se baladent un peu partout, auxquels on ajoute des kicks plutôt discrets, et non pas des gros 808 de bâtards.  A certains moments, on peut couper la prod et la faire repartir d’un coup, pour créer une cadence du fait de l’irrégularité que génère ces pauses. Il ne faut pas non plus hésiter à utiliser des VST (Instrument numérique) qui sortent de la norme. Dans Chronique NRV, Weedim te cale une flûte de pan. T’es choqué.

Biffty, Iron Sy, Dj Weedim – Chronique NRV

Mais il est tout à fait possible du faire du White Trash de qualité en se passant des prods jetables de DJ WEEDIM. Le White Trasheur n’est pas un gus qui s’essaie maladroitement à la Trap, mais un innovateur. Il innove dans ses schémas de rimes et sa manière d’user de la vulgarité, mais il peut aussi être un moyen de choquer avec les samples qu’il utilise. Eminem a surpris beaucoup de monde en reprenant à l’époque un sample d’Aerosmith sur son morceau Sing for the moment.

Eminem – Sing For The Moment

Vald a lui aussi compris qu’il ne fallait pas se contenter de prod rap classique lorsqu’on arborait un style aussi dissident que le sien. On peut voir ce dernier lâcher un énorme son sur un sample du thème du Manoir de Luigi,

Sur Sweet Dream de Eurythmiques,

Ou sur le Sad Theme des chevaliers du Zodiac

Alkpote a su lui aussi traumatiser ses fans en posant sur du hard style, un style aux antipodes des sonorités old school usuelles.

Dans ta quête du White Trasheur, deux voies s’offrent donc à toi. L’usage de prod trap basique pour agrémenter tes saloperies ou bien l’emploi de sonorités tout droit sorties du fond des abysses. Le but étant de créer la surprise, de bousculer celui qui t’écoute, un choix apparaît comme bien plus pertinent que l’autre, mais le reste ne regarde que toi.

Voilà Jean-Sébastien, maintenant que tu incarnes le White Trasheur full stuff opti niveau 300, tu peux te rendre sur les champs de justice éclater la concurrence. Mais par quel biais vas-tu opérer à cette sodomisation sans même une noisette de Vaseline ? A coups d’apparitions furtives sur Skyrock ? Avec des CDs pourrissant dans les bacs d’Auchamps ? Avec un compte Soundcloud liké par des potes auxquels tu fais un peu pitié ? NON. Tes dingueries ne s’écouteront pas doucement la nuit, le volume réduit parce que tu ne veux pas réveiller tes parents, elle se déploieront dans leur forme la plus orgasmique au travers de putain d’enceintes géantes crachant des basses à 150 décibel. Le White Trash est devenu, grâce aux efforts de ses artisans français notamment, un rap de Festival.

Un rap de Festival, un rap de scène, un rap de Turn Up

Pourquoi être aussi laxiste au niveau des paroles ? Pourquoi vouloir faire du sale ? La réponse est évidente, c’est ce qui marche le plus en concert. Le White Trasheur réfléchit à son œuvre en fonction de l’impact qu’elle pourrait avoir sur scène. « A quoi bon donner un sens à l’écoute si les gens roulent des sticks » Vald. Le White Trasheur comprend lorsqu’il a atteint son stade d’éveil ultime que son potentiel réside dans la capacité qu’il a à créer euphorie et extase dans la fosse. Le White Trash d’Eminem ou Vald à leurs débuts n’était pas du tout pensé pour se produire devant 10 000 aux vieilles charrues ou aux Solidays mais le style a évolué et il apparaît maintenant comme indissociable de son aspect scénique. Il faut faire bouger les gens, faire hurler les gens, faire transpirer les gens, un traumatisme physique et psychologique.

Eurotrap de Vald a été conçu pour faire transpirer une fosse. Les couplets ne servent qu’à faire monter la sauce jusqu’au refrain. « TURN UP DANS LE CLUB »

Vald – Eurotrap

Biffty dans son morceau festival issue de La Potence atteint le sommet de son art en mêlant hard rock et rap. Son but ici et aussi clairement de faire bouger des têtes. « J’FOUS L’BORDEL EN FESTIVAL »

Biffty & Dj Weedim – Festival

Alkpote, réputé comme White Trasheur très old school, a lui aussi produit une perle avec son morceau Inferno en provenance de son dernier album. L’artiste pose sur un beat d’Afrotrap dans l’optique de générer une ambiance créant une chaleur supérieure à l’entrejambe de ta mamie devant Michel Drucker. « Met l’son à fond dans un merco. »

Alkpote – Inferno

Bravo à toi, si tu es arrivé au bout de cet article. Tu es sur point d’embarquer pour une aventure unique. Tu rencontreras une multitude de gens, de prods dégueulasses, d’ingé son tous plus pétés les uns que les autres, de syndromes de la feuille blanche, et de personnes qui essaieront de te descendre au cours de ta route, mais c’est pas grave parce que tu les baises tous. Tu vas découvrir un tas de choses, tu apprendras aussi certainement des choses sur toi-même, mais j’ai confiance en toi Jean-Sébastien. A force d’entrainement pour obtenir les schémas de rimes les plus originaux, les allitérations les plus stylées, les métaphores les plus sales, je suis persuadé que tu deviendras le meilleur dresseur et que tu parviendras à remplir le Zénith sans forcer.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com